Menu

Prix Découvertes Rfi : Leer Gi du Sénégal parmi les finalistes

Le comité d’écoute du Prix Découvertes RFI a sélectionné les douze finalistes de l’édition 2013. Ils seront présentés au vote du jury*, présidé cette année par A’salfo (Salif Traoré), membre fondateur de Magic System, le 24 octobre prochain. 


Ces 12 finalistes 2013 sont : Danielle EOG (Cameroun), Nelida KARR (Guinée Equatoriale), Mariam KONE (Mali), LEERGI PROJECT (Sénégal), LINDSEY (Nigeria), Martin MANI (Rwanda), Yvonne MWALE (Zambie), Isabel NOVELLA (Mozambique), NTEKO (Congo Brazzaville), SESSIME (Bénin), SMARTY (Burkina Faso), TETA (Madagascar).
Le Prix Découvertes RFI est ouvert à tous les artistes ou groupes musicaux professionnels d’Afrique et d’Océan Indien. Le lauréat bénéficie d’un prix de 10 000 euros, d’une tournée en Afrique et d’un concert à Paris.
Depuis 1981, Il permet de mettre en avant les nouveaux talents musicaux du continent africain. Il a contribué au lancement de nombreux artistes qui ont depuis conquis un public international : Tiken Jah Fakoly, Amadou et Mariam, Rokia Traoré, Didier Awadi… En 2012, le prix a été remporté par l’artiste namibien Elemotho. Le Prix Découvertes RFI est organisé en partenariat avec la Sacem, L’Institut français, l’Organisation Internationale de la Francophonie et Deezer.

BaobabAfrique (Source Rfi)

En savoir plus...

Livre sur Thione Seck

La cérémonie de présentation du livre ‘’Paroles de Thione Ballago Seck : un poète inspiré et prolifique’’ du journaliste/communicant Mohamed Fadel Lô aura lieu samedi à 16 heures 30 à la Biscuiterie Médina (avenue Bourguiba), en présence de l’artiste Thione Seck, annonce un communiqué transmis à l’APS.

L’ouvrage de 164 pages est préfacé par Dr Ibrahima Wane, enseignant chercheur au département de Lettres modernes, de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’UCAD, indique la même source.

Dans son livre Mohamed Fadel Lô retrace ‘’le parcours musical de l’artiste Thione Ballago Seck'', précise le communiqué



En savoir plus...

Les Sciences sociales au service de l’Enfance

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) organise une table ronde le jeudi 03 octobre 2013 de 15h00 à 18h00 au siège du Codesria sur le thème « Protection sociale et droits citoyens des enfants vulnérables en Afrique ». La table ronde sera animée par Sophie Turpin Bassama spécialiste en sciences de l’éducation de l’Université de Montréal au Canada, Ramatoulaye Ndao Diouf diplômée de l’Institut de la Communication et des Médias de l’Université Stendhal à Grenoble (France), Ian Wopwood, diplômé des universités d'Aberystwyth (Royaume-Uni) et de Cornell (États-Unis). Les panelistes ont également une riche expérience sur les questions de l’enfance.

La rencontre s’inscrit dans le cadre de l’Institut sur l’Enfance et la Jeunesse du 16 septembre 2013 au 04 octobre 2013 à Dakar et dirigé par  Prof. Auma Okwany de l’Université Erasme de Rotterdam aux Pays-Bas.

 



Pour rappel, les effets dévastateurs de la pauvreté, des problèmes de santé, de la malnutrition et du faible niveau d’éducation affectent le développement physique, affectif et cognitif de millions d’enfants en Afrique, des enfants qui sont surreprésentés parmi les pauvres. En fait, si la pauvreté prive les personnes de tous âges d’opportunités, plusieurs raisons essentielles militent pour une approche centrée sur la protection sociale de l’enfant. Premièrement, les enfants ont droit à la protection sociale et à ce que leurs intérêts soient pris en compte dans les politiques. Deuxièmement, les enfants sont les plus exposés au risque de pauvreté du fait qu’ils ne sont pas des acteurs économiques indépendants et qu’ils dépendent de la répartition des ressources au sein de leurs foyers ou de leurs communautés. Des mesures et des études sur la pauvreté axées sur les enfants sont cruciales pour fournir des informations concernant cette répartition et ses implications pour une protection sociale sensible à leurs besoins et préoccupations.

En effet, on comprend encore beaucoup trop peu la façon dont les enfants sont confrontés à la pauvreté et à la vulnérabilité, et ce que l’appauvrissement signifie pour eux, ou comment leurs perceptions et leurs priorités interagissent avec celles des communautés locales et des programmes des organismes locaux, nationaux et internationaux.

De 1980 à 1987,   Sophie Bassama Turpin a été inspectrice de l’éducation préscolaire chargée de la supervision et de l’encadrement des écoles maternelles de Dakar (Inspection d’académie de Dakar). En 1988 elle est recrutée comme enseignante chercheur au département de formation des corps de contrôle et d’encadrement de l’éducation nationale de l’Ecole Normale Supérieure de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar devenue aujourd’hui la Faculté des sciences et techniques de l’éducation et de la formation (FASTEF). Depuis 2000, Sophie Bassama Turpin est inspectrice générale de l’éducation nationale (IGEN) chargée de l’enseignement élémentaire et de l’éducation préscolaire.

Sophie Bassama Turpin est l’auteur de nombreuses publications scientifiques parmi lesquelles « La case des tout-petits au Sénégal » dans la Revue internationale d’éducation de Sèvres (2010), L’enfant de la Médina et son éducation : les représentations des parents et des enseignants, éd. Université de Montréal, 494 p. (1996). Elle a aussi en 2012, sous sa direction et aux Editions universitaires européennes, publié un ouvrage intitulé L’éducation préscolaire au Sénégal.

Sophie Bassama Turpin est la directrice de publication de la Revueafricaine Petite enfance de la FASTEF dont le premier numéro est sorti en avril 2013.



A son retour en 2006, elle réintègre la Présidence de la République pour travailler sur les questions relatives à la prise en charge des enfants vulnérables. En 2007, elle est nommée conseillère spéciale du Président de la République pour les questions relatives aux enfants. Elle est la coordonnatrice de la Cellule d’Appui à la Protection de l’Enfance (CAPE) créée par arrêté présidentiel n°02131 du 12 mars 2008 et logée à la Présidence de la République.

Madame Ramatoulaye Ndao Diouf a beaucoup collaboré avec l’UNICEF et la Banque Mondiale dans le cadre de la prise en charge de la situation des  enfants vulnérables et notamment ceux dits « enfants de la rue ».



  • Ramatoulaye Ndao Diouf

Madame Ramatoulaye Ndao Diouf est diplômée de l’Institut de la Communication et des Médias de l’Université Stendhal à Grenoble (France). Après sa maîtrise en communication et son diplôme d’ingénieur en multimédia, elle intègre comme attachée de presse le cabinet de communication de la présidence de la République du Sénégal. En 2004, elle décide de faire un Master en communication ((option communication pour le développement) à l’UQAM, l’Université du Québec à Montréal. En effet, entre 2009 et 2013, il a occupé le poste de chef de projet de  l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM), chargé de l'assistance aux victimes de la traite en Afrique occidentale et centrale, en collaboration avec les représentants du gouvernement et de certaines ONG locales. Il avait auparavant, de février 2009 à  juin 2009, travaillé au Mouvement contre Les armes Légères en Afrique de l'Ouest (MALAO). Aujourd’hui, Lamine Daffé est coordinateur de projet à l’Organisation des Nations Unies contre la Drogue et le Crime où il apporte son savoir-faire en matière d'assistance technique aux Etats dans les domaines, principalement du renforcement des capacités institutionnelles, du développement du cadre légal de lutte, de la sensibilisation et de l'assistance aux victimes de traite en particulier des enfants. Son appui cherche à ce que la problématique de la traite puisse être davantage prise en compte dans les documents de planification formulés par les Etats.



Ilpossède une vaste expérience dans la planification, l'évaluation, l'analyse et le plaidoyer politique en particulier dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la politique sociale et de la protection de l'enfance.  En effet, il travaille depuis 40 ans dans le domaine du développement, principalement dans les missions de l’UNICEF en Afrique, en Asie et les pays du Golfe arabe. Il a été représentant de l'UNICEF à trois reprises, en Guinée, en Zambie et au Sénégal. A ce titre, il a participé activement au processus de réforme des Nations Unies, y compris la mise en œuvre de la Déclaration de Paris, l’élaboration des stratégies de réduction de la pauvreté, et des OMD. De 1996 à 2000, il a été chef de l'évaluation au siège de l'UNICEF et a joué un rôle central dans le développement de l'évaluation des politiques et procédures de l'UNICEF. Il s'est engagé depuis longtemps dans l'amélioration des pratiques d'évaluation et d'apprentissage organisationnel et le renforcement des liens entre la recherche, la politique et la pratique.

Depuis sa retraite de l'UNICEF, Ian Hopwood est actif dans les domaines de la politique, de la planification et de l’évaluation, notamment en soutenant l'Association d'évaluation Sénégal, l'enseignement M & E à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar(Sénégal). L’UNIDEP, l'Institut Africain de la Gouvernance, Save the Children font appel à son expertise. Ian Hopwood est membre de l’African Evaluation Association (AFREA) et participe régulièrement aux conférences de l'American Evaluation Association et de l'Association américaine des études africaines.

Ces différents panélistes partageront durant la table ronde leur expérience sur le thème avec une vingtaine de participants de l’Institut venant de différents pays du continent et de la diaspora.



Une traduction simultanée en anglais/français et une diffusion en direct sur le site web du CODESRIA, sur facebook, sur twitter et sur youtube seront assurées pendant la table ronde.

Une exposition-vente des livres du CODESRIA sera organisée avec une réduction de 30% sur les prix.



En savoir plus...

Le 2ème Salon mauritanien des arts plastique se prépare

La deuxième édition du Salon des Arts en Mauritanie aura lieu du 31 octobre au 27 novembre 2014 à Nouakchott. La date de clôture des inscription est fixée au 17 octobre 2013.Vingt artistes sélectionnés sur dossier par le Jury exposeront leurs œuvres (peintures, dessins, photographies, sculptures). Dans une ambiance à la fois artistique et conviviale, la 2ème édition du Salon mauritanien des arts plastiques est l’occasion de nouer ou renouer les liens entre l’art dans ses multiples expressions et les publics.Le nom du lauréat du Prix Marie-Françoise Delarozière (prix du jury) et le nom du lauréat du Prix Wane Bocar (prix du public) seront révélés le mardi 19 novembre à 18h30.

 

 

 

 

BaobabAfrique



En savoir plus...

Artistes en tournée 2014/2015

 

Toto La Momposina

Colombie

Une des plus grandes voix de la musique Sud-Américaine // 50 ans de carrière // Figure emblématique de la musique colombienne.

TERRITOIRE : EUROPE except GAS & Benelux / collaboration Conga S.A
TOURNÉE :OCTOBRE 2013 + FÉVRIER 2014 + ÉTÉ 2014

 

 

Cumbia All Stars

Pérou

Le «Buena Vista Social Club» du Pérou // Ce projet musical réunit les plus grands artistes de cumbia péruvienne, aussi connue sous le nom de Chicha.

TERRITOIRE : EUROPE / collaboration Selvamonos
TOURNÉE : 24 OCT > 03 NOV 2013 + ÉTÉ 2014

 

 

Julieta Venegas

Mexique

Une des artistes les plus importantes du continent Latino-Américain // 5 millions d'albums vendus de par le monde // 7 Latins grammy awards

TERRITOIRE : EUROPE except Spain/Switzerland collaboration Doctor Zhivago
TOURNÉE : MAI / JUIN 2014

 

DENGUE DENGUE DENGUE

Pérou

Ce jeune duo péruvien fusionne la cumbia amazonienne psychédélique des années 70 avec des rythmes urbains frénétiques dans un style tropical explosif.

TERRITOIRE : EUROPE / collaboration Selvamonos
TOURNÉE : MARS / AVRIL + ÉTÉ 2014

 

 

el hijo de la cumbia (DJ SET)

argentine

Un des fondateurs de la Nueva Cumbia, fusion de cumbia traditionnelle mélangée à l'électronique et aux sonorités urbaines!


TERRITOIRE : EUROPE
TOURNÉE DJ SET : 04 OCTOBRE > 10 NOVEMBRE 2013

 

 

ANTONIO RIVAS

COLOMBIE

Antonio Rivas, accordéoniste autodidacte, maître de la cumbia et du vallenato, distille depuis près de 30 ans en Europe, la musique de sa Colombie natale.

TERRITOIRE : EUROPE
DISPONIBLE TOUTE L'ANNÉE

 

 

BaobabAfrique

En savoir plus...

5ème Festival international des personnes handicapées : la Créativité sur scène

  • Publié dans Agenda

L’Association Xamlé des Personnes en situation de handicap et Baobab Production organisent la 5ème édition du Festival culturel international des Personnes en situation de handicap dénommé HandiFestival International. La grande manifestation placée sous le Haut Patronage du Président de la République aura lieu du 28 Novembre au 1er Décembre 2013 à la Maison de la Culture Douta Seck à Dakar, au Sénégal.

Au programme de HandiFestival International, des expositions d’arts visuels, de publications, la Foire artisanale inclusive, des rencontres-échanges, des ateliers de renforcement de capacités en Technologie de l’information et de la communication (Tic), des concerts de musique, des spectacles de danse, théâtre, mode et des séances de projection de films. Une caravane contre le Vih/Sida sera également organisée le dimanche 1er Décembre 2013 à l’occasion de la Journée mondiale contre le Vih/Sida.

A cela s’ajoute un grand forum sur le thème général « Technologies de l’Information et de Communication (Tic), facteur d’insertion économique et d’inclusion sociale ».

  • Le forum réunira des spécialistes d’horizons divers qui traiteront également des thèmes relatifs au développement inclusif, aux technologies de l’information et de la communication (Tic), à la loi d’orientation sociale  et à l’éducation inclusive .

  • Un espace sera consacré aux enfants en situation de handicap dans un contexte d’intégration.  

Des créateurs et des groupes d’artistes en provenance du Sénégal, des pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique vont prendre part à HandiFestival International.

On rappelle que HandiFestival International est lauréat du Prix Harubuntu 2008. En effet, sur plus de 700 projets culturels et sociaux en Afrique en 2008, HandiFestival s’est classé 4ème et s’est adjugé d’un prestigieux trophée, Prix Harubuntu remis à Bruxelles en Belgique en 2008.

HandiFestival s’insère également dans la campagne de vulgarisation de la Convention internationale sur les Droits des Personnes handicapées et la loi d’orientation sociale adoptée au Sénégal.

 

  1. Objectif Général

Favoriser l’intégration socio - économique et culturelle de personnes handicapées.

Objectifs spécifiques :

  • Assurer la visibilité de la création et de la production d’artistes handicapés physiques et sensoriels

  • Créer les conditions permettant aux handicapés dans les différentes formes d’expressions artistiques de manifester leur talent ;

  • Faire connaître au grand public les chefs d’œuvres du patrimoine artistique mondial réalisés par des personnes en situation de handicap.

  • Changer le regard condescendant envers les personnes handicapées ;

  • Concevoir et mettre en œuvre des projets permettant aux personnes en situation de handicap d’avoir accès à la vie culturelle, éducative et sociale,

  • Renforcer les capacités des personnes en situation de handicap en Tic

  • Organiser un cadre d’échanges entre artistes en situation de handicap d’horizons divers ;

  • Contribuer à l’insertion et/ou la réinsertion socioprofessionnelle des handicapés.

BaobabAfrique(Source Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

  

En savoir plus...

Pape et Cheikh en Gambie

Le groupe Pape et Cheikh s’envole ce jeudi 27 septembre 2013 pour la Gambie. Contaminés par la fièvre du « Lonkotina », titre-fétiche de l’album « Esprit Live », les « mbokka » (parents) ont mis les grands moyens pour s’attacher les services du groupe le plus sollicité du moment au Sénégal, pour les besoins de deux soirées de gala ce vendredi 28 septembre et ce samedi 29 septembre dans la capitale gambienne ! Organisée par l’association dirigée par l’ancien ministre Fatim Badje, nul doute que le « groupe citoyen » confirmera son statut de « meilleur groupe et meilleur album 2012 » et ainsi faire honneur à la musique sénégalaise.

 

BaobabAfrique (Source Guissé Pene)

En savoir plus...

La Culture espagnole vue par les enfants

Un atelier de création sur la diversité et la richesse de la culture espagnole, axé sur le thème : ‘’ A la découverte de la culture espagnole’’, a démarré le lundi 23 septembre 2013  au Centre culturel Blaise Senghor, à Dakar.       Et ce jusqu'au 30 septembre.                      
Il a pour objectif de participer à la connaissance de la culture espagnole par le canal des enfants et d'ouvrir un pont d’échanges multiculturel.
Selon les organisateurs, il vise les enfants âgés de 0 à 18 ans vivant, dans les quartiers populaires de Fass, Grand-Dakar, Niary-Tally et Thiaroye. 
Cet atelier est organisé par l’Association ‘’culture enfance’’, en partenariat avec le centre culturel Blaise Senghor et avec l’appui de l’ambassade d’Espagne à Dakar. Poésie, collage, cuisine, initiation à la langue espagnole, projection de film, journées portes ouvertes, entres autres, sont au programme de cette rencontre.
 
 
 
BaobabAfrique
En savoir plus...

Livre: Les bienfaits du mouton de tabaski

Le chercheur en islam El Hadji Malick Guèye présente de nouveau, mercredi à 16h au Centre Culturel Blaise Senghor à Dakar, son ouvrage intitulé "Les extraordinaires bienfaits qu'on trouve dans le mouton de Tabaski", indique un communiqué reçu à l’APS.
Selon l’auteur, cette période de préparatifs de la grande fête musulmane est une occasion pour permettre aux fidèles ‘’de pouvoir profiter des possibilités extraordinaires qu'offre le mouton de Tabaski’’.

‘’Chaque partie du mouton a une importance toute particulière qui mérite d’être expliquée afin que toutes les familles puissent en profiter’’, signale la même source, rappelant le sens du sacrifice d'Abraham.

‘’Dieu le Très-haut, dans sa Miséricorde, n'a pas échangé la vie du prophète Ismaël, fils d'Abraham, contre un bélier pour uniquement nous permettre de pouvoir manger de la viande’’, dit El Hadji Malick Guèye pour éveiller le goût de la recherche chez ses coreligionnaires. 

Le livre, intitulé "Les extraordinaires bienfaits qu’on trouve dans le mouton de Tabaski", a été présenté en octobre 2012. Son auteur dit tenir de tels "secrets" de son père.
En savoir plus...

Festival: Dakar, Ville en danses

  • Publié dans Danse

L’Alliance culturelle africaine (ACA) organise le jeudi 3 octobre le lancement du festival "Dakar, Ville en danses". La cérémonie va  rassembler des officiels, des responsables de structures artistiques traditionnelles et ceux d’organisations ethnoculturelles, des opérateurs culturels et les médias.
L’ACA qui organise ce festival, indique qu’il ‘’s’agit de proposer aux populations une plateforme artistique traditionnelles dynamique démontrant, ainsi, de la diversité culturelle de Dakar, ville cosmopolite, ouverte où cohabitent, en parfaite harmonie, une multitude de communautés’’. 
‘’Plusieurs expressions de danses populaires seront présentées’’, signale la même source qui précise que ce concept s’appuie sur les danses, les chants et airs populaires, ainsi que sur certaines pratiques festives des communautés.
BaobabAfrique
En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS