Menu

Sory Sanlè, l'âge d'or de la photographie voltaïque

La carrière du photographe Sory Sanlé débute à Bobo Dioulasso l'année où la Haute Volta obtient son indépendance. Dans son premier studio, Volta photo, il réalise à la fois reportages, illustrations de pochettes de disques, images officielles et portraits posés. Témoin privilégié de l'évolution de son pays et de sa ville, longtemps capitale économique et culturelle de la Haute Volta, son regard avisé documente avec une candeur non feinte la fusion opérant alors entre tradition et modernité. A l'égal de son contemporain malien, Malick Sidibé, ses sujets évoquent le quotidien lointain et mélancolique des villes enclavées du continent africain, mais aussi la vitalité de la jeunesse dans les décennies ayant suivi l'indépendance. C'est le temps des yéyés, du twist, des 45 tours, ses photos respirent l'insouciance et une soif de liberté.

BaobabAfrique.com

Retour en haut