Menu

Le Nigerien Abdallah Boureima à la tête de l'UEMOA.

Abdallah Boureima est le nouveau président de la commission de l'UEMOA. Le Nigérien a été désigné, ce lundi 10 avril 2017, en Côte d'Ivoire, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, réunis en session extraordinaire.

Le Président Macky Sall du Sénégal, dans un esprit panafricaniste, "a répondu favorablement à la sollicitation de ses pairs pour l’attribution jusqu’en 2021, de la Présidence de la Commission de l’UEMOA au Niger, soit pour un mandat unique". Ceci en application des dispositions de l’Acte additionnel n°07/ 2011/ CCEG/ UEMOA qui stipulait que le Sénégal devait assurer un mandat unique de quatre au terme duquel seul le Niger devait présenter un candidat pour le poste de Président de la Commission de l’UEMOA. Une clause qui a été introduite par l'ancien Chef de l'Etat Abdoulaye Wade alors que ce poste revient de facto au Sénégal.

L'UEMOA regroupe huit Etats côtiers et sahéliens, liés par l’usage d’une monnaie commune, le FCFA et bénéficiant de traditions culturelles communes, composent l’UEMOA : le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. L’UEMOA couvre une superficie de 3 506 126 km2 et compte 112 millions d’habitants. Le taux de croissance du PIB, à prix constant, est de 7% en 2015.Notons que la Conférence a décidé qu’à la fin du mandat du Niger, en 2021, le Sénégal reprendra de manière définitive la Présidence de la Commission de l’UEMOA. La présidence  sénégalaise souligne par ailleurs, dans le sens "de rééquilibrer la répartition des postes, la Conférence a attribué, avec effet immédiat, le poste de la présidence du Conseil Régional de l’Epargne publique et des Marchés Financiers au Sénégal. En plus, en octobre 2018, le Sénégal occupera le poste de Vice-Gouverneur de la BCEAO pour un mandat unique".

Créée le 10 janvier 1994 à Dakar, l’Union économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a pour objectif essentiel, l’édification, en Afrique de l’Ouest, d’un espace économique harmonisé et intégré, au sein duquel est assurée une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens, des services et des facteurs de production, ainsi que la jouissance effective du droit d’exercice et d’établissement pour les professions libérales, de résidence pour les citoyens sur l’ensemble du territoire communautaire.

EL HADJI GORGUI WADE NDOYE

Retour en haut