Menu

2017, année de la culture au Sénégal : Bouillonnement artistique?

 La décision du chef de l’Etat Macky Sall de déclarer 2017 "année de la culture", offre l’occasion de "positionner encore mieux la culture dans la vie nationale", a soutenu le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye.

Cette décision constitue "une formidable opportunité pour positionner encore mieux la culture dans la vie nationale’’, a déclaré M. Ndiaye, invité d’une séance plénière de la deuxième session ordinaire du Conseil économique social et environnemental (CESE).

La célébration de 2017 comme ’’année de la culture’’ devrait "aussi permettre de montrer que la culture porte et promeut les valeurs éthiques, la citoyenneté et la conscience nationale sans lesquelles tout effort de développement est voué à l’échec", a dit le ministre.

Aussi cette décision du président Macky Sall, prise lors du Conseil des ministres du 4 janvier 2017, donne-t-il "de l’espoir à ce secteur" dont les acteurs l’ont par conséquent accueillie "avec ferveur et enthousiasme".

Il a parlé d’un accueil favorable de "toute la famille de la culture, à tous les niveaux et tous les secteurs, notamment le livre avec les écrivains, le cinéma avec les cinéastes, les arts visuels avec les plasticiens et autres".

Aux conseillers qui disent ne pas encore sentir "un bouillonnement du secteur", relativement à la célébration de cette année 2017 comme année de la culture, il a répondu : "La plupart des activités que nous menons, y compris cette activité (plénière) entre dans le cadre de la célébration de l’année de la culture".

aps

Retour en haut