Menu

Arts visuels : Ousmane Dia ou la maturité libre

L’artiste plasticien Ousmane Dia expose ses nouvelles créations sculpturales du 30 janvier au 18 février 2018 à la galerie nationale d’art de Dakar. « Maturité » est le titre de l’exposition d’une installation «Maturité de mon peuple» constituée de 365 sculptures de 2,5 mètres de haut.

L'ensemble des sculptures se dirige vers un cercle de 4mètres de diamètre délimité par un texte qui est l'article 10 de la Constitution du Sénégal : Article 10 « Chacun a le droit d’exprimer et de diffuser librement ses opinions par la parole, la plume, l’image, la marche pacifique, pourvu que l’exercice de ces droits ne porte atteinte ni à l’honneur et à la considération d’autrui, ni à l’ordre public. »

Cette installation est un rappel qu’il faut renforcer les démocraties tant au Sénégal qu'en Afrique mais aussi à travers le monde. 365 symbolise les jours de l'année où le peuple peut manifester de manière pacifique et responsable en exprimant ses droits démocratiques que lui confère la constitution, soit par la marche ou par la carte de vote. C'est aussi une invitation aux dirigeants à respecter le choix du peuple qui leur a donné la légitimité de leur «Chaise» (siège), à l'image de l'installation. La scénographie de l’exposition est assurée par André-William Blandenier, designer chez Chopard à Genève et Me Sylvain Sankalé, critique d’art, collectionneur et avocat en est le commissaire. L’amie de l’artiste, Madame Aminata Touré, ancien Premier Ministre du Sénégal et actuelle Envoyée spéciale du Président de la République du Sénégal, est la marraine de ce grand-rendez-vous d’arts visuels.

Par ailleurs, l'artiste souhaite offrir l’installation sculpturale à l'Etat du Sénégal et des démarches sont en cours.

 

Pour rappel, Ousmane Dia est un artiste sénégalo-suisse, enseignant d’arts visuels au Cycle d'Orientation à Genève depuis 16 ans. Il vit et travaille dans cette ville depuis 20 ans. Diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dakar en 1997, il complète ses études avec un Post grade en mention “Sculpture” à l’Ecole Supérieure d'Arts Visuels de Genève et obtient son Diplôme en 2001.

Dès 1999, Ousmane DIA participe à de nombreuses expositions individuelles et collectives en Afrique, en Europe et aux Etats-Unis. Cependant, malgré son parcours international et sa renommée, le plasticien n'a jamais eu une exposition individuelle au Sénégal, son pays d'origine. Ainsi, avec cette grande exposition, il réalise son profond souhait.

Natif de Tambacounda, ville située au Sud-Est du Sénégal à 480 km de Dakar, l’artiste y a réalisé plusieurs sculptures avec l'assistance des ateliers de menuisiers métalliques. C'est aussi une manière pour lui de permettre aux artisans locaux d'avoir des rentrées financières car Tambacounda reste aujourd'hui encore une des régions les plus pauvres du Sénégal.

L’événement artistiquea pu voir le jour grâce au soutien de: Jean Claude GANDUR, La Fondation Gandur pour l'Art, Oryx Energies, Mocoh SA, La Collection David H. Brolliet, Sabodala Gold Operation SA, Galerie Nationale d'Art de Dakar, l’Ambassade de Suisse à Dakar , La Ville de Lancy.

BaobabAfrique (Source Communiqué)

Retour en haut