Menu

Kemboury "ressuscite" Souleymane Keïta

La galerie Kemboury a « ressuscité » l’une des figures marquantes de la peinture abstraite du Sénégal, Souleymane Keita au cours d‘un vernissage, le lundi 7 mai 2018. Et, ce à travers une exposition des œuvres de l’artiste intitulée « dialogue avec la lumière ».  Ce rendez-vous culturel  a enregistré  la présence du Secrétaire général du ministère de la Culture, Birane Niang, de personnalités culturelles  et des membres de la famille du défunt artiste rappelé à Dieu en 2014.

« Je réalise un rêve. Cela fait quatre ans, j’y pense, ça fait 4 ans j’avance un pas, et je recule d’un pas parce que je n’osais pas le faire. Et la 13ème édition de la Biennale m’a donné l’occasion de franchir ce pas et d’oser aller voir Madame Keita, pour lui faire part de mon projet : rendre hommage à Souleymane Keita », indique la galeriste Madame Thérèse Turpin Diatta.

Parler de l’œuvre de son ami avec qui elle a cheminé pendant longtemps et dont sa mort lui a laissé un très grand vide, Madame Diatta a préféré citer un texte de  Massamba Mbaye.

« Souleymane Keita, finalement il n‘y a que les artistes qui restent. Ceux qui ont appris à travers les arts de la vie à faire de leur somme d’œuvres, en somme une œuvre. Souleymane Keita (1947-2014) il est parti au moment où il mirait les sommets de son expression. A un moment de synthèse… »

« Ce sont des sommets qu’on apprécie toutes les particules de la lumière. La synthèse de Souleymane Keita fut en définitive un dialogue avec la lumière.»

Fana CISSE (Baobabafrique)

Retour en haut