Menu

Dak’Art 2018: Momar Seck déferle ses sculptures, le Président apprécie.

 « Mbeukeu mi où l’heure des vagues déferlantes » tel est le titre de la sculpture-installation de l’artiste Momar Seck exposée au prestigieux pavillon Sénégal de la 13ème édition de la Biennale de l’art africain contemporain de Dakar du 3 mai au 2 juin 2018. Le président de la République du Sénégal a été le premier à se féliciter du travail artistique de Momar et d’apprécier l’approche du fils de Bargny et la qualité de l’œuvre majeure. Les critiques d’art  n’ont pas également tari d’éloges sur cette création sculpturale installée sur 20m carré qui se dresse sur 5 m de long sur 4 m de large au sol avec une hauteur de 2m50.

En expliquant au Président Macky Sall du Sénégal, l’artiste, Dr Momar Seck, originaire du village de pêcheurs, Bargny, commente : «la barque qui nous éloigne de notre terroir nous amène dans d’autres lieux et nous fait découvrir d’autres réalités autre que les nôtres, nous enrichie et nous plonge dans l’inhabituel. “l’heure de la vague” ». Il poursuit : « s’imprégner d’une autre réalité nous permet de transcender notre réel, notre quotidien, et le banal, mais surtout le train–train qui mène à l’ennui. La barque nous amène à notre destination comme pour participer à notre destinée celle qui nous identifie dans un monde en évolution où nous apprenons continuellement à nous échanger ». Pour celui qui a vécu dans l’environnement des pirogues, souligne le désir de s’évader des contraintes du quotidien, bravant ainsi les hautes vagues et autres aléas de la mer. Pour Dr Momar Seck, la barque rétablit les liens, renforce les interactions économiques et sociales certes dans des conditions précaires, parfois suicidaires.  Pour ce faire, dit l’artiste, elle représente la folie de la mobilité́ dans l’urgence du départ pour des lendemains meilleurs pour des ailleurs incertains, parfois indéfinis.  

Pour rappel, Momar Seck , artiste plasticien, peintre et sculpteur  est un citoyen du monde et un passeur de savoirs.  Sénégalais d’origine et suisse, installé à Genève depuis 1996, Momar expose régulièrement en Europe et au Sénégal, notamment à la Biennale d’art africain contemporain de Dakar.  Soucieux du partage, il organise des résidences d’artistes suisses et français au Sénégal et offre des opportunités de formation et d’échanges féconds aux jeunes artistes sénégalais.  Momar est chef du département d’art à l’Ecole Internationale de Genève. 

Formé à l’Ecole Nationale des Arts de Dakar, Momar Seck bénéficie d’une bourse de la Commission fédérale suisse de la culture pour un troisième cycle de perfectionnement à l’Ecole Supérieure des Beaux-arts de Genève. Il est titulaire d’un doctorat en Arts Plastiques de l’Université de Strasbourg, France, et a reçu de nombreuses distinctions :

Prix de l’Ambassadeur d’Argentine (Biennale de Dakar, 1992) / Prix Live Art (Gstaad – 1997) / Prix Aujourd’hui pour demain (Conférence mondiale sur le Sida – 1998) / Prix UNESCO pour la promotion des arts visuels (2004).

Momar a exposé ses créations au Sénégal, en Belgique, en Allemagne, en France en Italie, en Suisse, à la Havana ( Cuba) , au Canada pour ne citer que ces pays.

Baobabafrique

 

Retour en haut