Menu

Slam : Des mots pleuvent au Bénin

 

Osé, le style de Sergent Marcus l’est. Il bondit tel un missile lancé pour ne point manquer sa cible. Sergent lâche le verbe, cascadé, feutré, imagé de bout en bout. Dans le slam, il est un leader au Bénin. Cet ancien élève du prytanée militaire de Bembèrèkè sait donner une âme à chaque mot. Il s’est agencé des mots doux pour mitrailler les pourfendeurs de la société africaine et plus précis, béninoise.

Dans le coffret ‘’Mots vivants’’ qu’il vient de mettre sur le marché, aucun mot n’est choisi au hasard, aucun mot n’est dépravé avant d’être lâché. Le style est filtré, modelé, remodelé pour donner à déguster de belles images. Pour donner surtout à des interrogations. Dans le coffret, on retrouve un compact disque audio et un Cd vidéo. Il faut l’avoir pour découvrir la force du verbe du sergent démobilisé à volonté dès l’obtention du baccalauréat. Le message est herculéen, très engagé.

Le slam de Sergent Marcus jaillit de ses entrailles lyriques comme un pistolet chargé à bloc de cartouches de mots incandescents prêts à neutraliser les maux qui pullulent des actes, faits et gestes de certains chefs d’Etat africains qui se battent au quotidien pour plonger le continent dans un gouffre profond. Le slam du sergent appelle, du coup, à la retenue, au lavage des cerveaux, à l’exorcisme des consciences.

Le coffret est une quinzaine de titres à écouter ou à délecter des yeux. La vidéo est un concert live qu’il a donné des mois plus tôt à Cotonou, accompagné par des instrumentistes très talentueux.

 

Fortuné SOSSA (Bénin)

Retour en haut