Menu

Burkina Faso : Peinture pour l’éveil et l’éducation des enfants.

Afric’Act, l’association à vocation panafricaine basée à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso  s’inscrit dans la promotion, d’accompagnement, d’encouragement et de valorisation des actions de développement. Elle a organisé au profit des enfants parrainés par l’association Toubabou parrainage, un atelier de formation en peinture sur toile.  Cette formation a pour objectifs de susciter chez les enfants, l’esprit d’éveil artistique, les inciter à  la créativité, déceler leurs talents et mettre en valeur leurs œuvres. C’est dans cette dynamique que la session de formation en peinture sur toile au profit d’une quarantaine d’enfants a été organisée, le samedi 13 mai 2017 à Ouagadougou, par Afric’Act,. C’est au total quarante-deux enfants parrainés de « l’association toubabou parrainage » qui ont bénéficié de cette formation en  peinture sur toile le samedi 13 mai 2017. Animée par Monsieur Diallo Yacouba, artiste-peintre Burkinabè, cette formation a débuté par une exposition des tableaux de l’artiste.Chose qui a toute fois permis aux enfants de découvrir le talent de ce dernier et aussi de comprendre, les messages que revêtent les tableaux et leur impact tant dans l’éveil et l’éducation. Ce, à travers la deuxième phase consacrée à la visite-commentée. Ce fut donc un tremplin d’expression et un stimulus pour les enfants.

La troisième phase de la journée aété ponctuée de travaux en groupe. Ces ateliers ont été les grands moments d’apprentissage et de création. Ce fut une réelle découverte pour les apprenants qui se sont confrontés à la toile et tous pour la première fois. Et cinq œuvres aux thématiques variées et produites par les apprenants ont été présentées lors de la restitution. Prenant la parole au nom des enfants, NADEMBEGA Christine s’est exprimée en ces termes : « C’est une grande satisfaction que nous éprouvons aujourd’hui. Nous sommes très heureux pour le choix qui s’est porté sur nous. Mais, notre satisfaction va au au-delà car Afric’Act nous a offert la possibilité d’apprendre et de participer au développement à travers un nouvel outil : le pinceau. Nous formulons donc à l’endroit de ses représentants, le souhait d’avoir une ou deux autres formations complémentaires pour étancher notre soif. »

 Même son de cloche pour TIEMTORE Delwende Prisée responsable de l’association Toubabou parrainage au Burkina Faso qui formule cette recommandation : « Il serait judicieux, et même souhaitable d’organiser une seconde session étendue sur trois à cinq jours afin d’approfondir les acquis».Quant à Marie Hélène GIROUD présidente de Toubabou parrainage : « C’est une opportunité et pas des moindres que nous avons obtenue en accueillant ce projet. Les parrains et marraines des enfants par ma voix réitèrent leurs remerciements à l’endroit de l’association Afric’Act et restent disponibles pour accueillir d’autres initiatives. J’ai la conviction qu’avec le partenaire Afric’Act, l’éveil et l’éducation de nos enfants seront assurés ».

Interrogé sur les doléances formulées, le vice-président de l’association  Afric’Act en la personne de Saîdou DJIGUEMDE,t ient à rassurer que cela bénéficiera d’une oreille attentive tout en rappelant combien il importe pour Afric’Act de participer pleinement à l’épanouissement de la jeunesse en vue d’exhumer l’immense potentiel culturel, artistique... enfoui en elle. Rendez-vous est donc pris pour d’autres sessions de formation.

Baobabafrique.com

L.Casimir YAMEOGO

 

Retour en haut