Menu

Burkina Faso: Imilo Lechanceux décroche le undé d'Or

Le musicien Imilo Lechanceux a été désigné meilleur artiste de l’année 2016 en remportant, vendredi 28 avril 2017, le trophée du Kundé d’or au cours d’une soirée de remise de prix présidée par la première dame du Faso, Sika Kaboré..


Nominé aux cotés deux devanciers, Dez Altino et Idak Bassavé, Imilo Lechanceux Rechercher Imilo Lechanceux a été choisi par un jury de professionnels, raflant également deux autres trophées : Meilleur clip et Artiste le plus joué en discothèque.

‘’C a fait plaisir. Merci à tous. Depuis 2010 Je n’avais pas encore reçu de trophée Kundé et là ca été regroupé’’, a déclaré le lauréat.

Cet artiste adulé au Burkina, auteur de tubes à succès inspiré du genre coupé-décalé, succède ainsi à Dicko Fils, lauréat du trophée de l’année précédente.

Quant à ses challengers Dez Altino et Idak Bassavé, ils ont décroché respectivement le trophée du public et la meilleure artiste féminine.

Pour le commissaire général du Kundé, Salfo Soré dit ''Jah Press'', ces trois artistes méritaient chacun de gagner le Kundé d’or, le titre le plus convoité.

‘’Tous les artistes retenus dans cette catégorie méritaient de gagner. Je suis content pour Imilo car il fait l’actualité en ce moment. Il est jeune, C’est un trophée d’encouragement’’, a-t-il soutenu avant de se réjouir de la tenue de l’évènement présenté avec maestria par le trio Caroline Da Silva, Maguy Leslie et Alpha Ouédraogo. 

‘’C’est un pari gagné. Cette année tous les artistes annoncés sont là et Dieu merci tout s’est bien passé’’, s’est-il félicité.

‘’C’était une très belle soirée’’ a affirmé la première dame du Faso Sika Kaboré, soulignant qu’il n’était pas facile de faire le choix ‘’mais le meilleur a gagné et c’est Imilo Lechanceux qui porte bien son nom d’ailleurs’’ car la chance lui a souri’’. 

Ce choix a également été salué par les convives de la salle de Banquets de Ouaga 2000 où s’est déroulé cette soirée glamour avec des artistes invités comme Ni Boma, Gadji Celi, Sidiki Diabaté, Tiwa Savage, Korede Bello, Marvins et le groupe Révolution.

En tout une quinzaine de prix, dont des trophées d’honneur ou d’hommage ont été décernés. 

A titre indicatif Bérenger Ouédraogo a remporté le titre de meilleur artiste de la diaspora burkinabè, Nana Bibata meilleure artiste traditionnelle, Nabalum kundé de la révélation et Will B. Black Kundé du meilleur espoir.

Retour en haut