Menu

Cameroun : Un cinéaste enlevé et amputé du doigt après un film critique sur Paul Biya

Richard Djimeli, montrant son doigt amputé - Cameroun -  - Un réalisateur camerounais, Richard Djimeli enlevé depuis 2 semaines, après avoir été menacé de mort suite à la diffusion de son film " les derniers prédateurs" qui critiquait le pouvoir du président Paul Biya a été retrouvé vivant mais amputé d’un doigt.
Richard Djimeli, jeune réalisateur Camerounais avait été enlevé de sa chambre d’étudiant à l’université de Yaoundé I après avoir reçu plusieurs menaces de mort suite à la diffusion de son film "les derniers prédateurs" qui critiquait le pouvoir du président Paul Biya.
Djif, comme il est appelé par ses amis, est étudiant en arts et spectacles a finalement été retrouvé près de deux semaines plus tard, sain et sauf mais avec l’auriculaire gauche amputé.
Après son enlèvement, ses amis acteurs et collaborateurs dans le film avaient donné une conférence de presse pour réclamer qu’il soit relaché et affirmé qu’ils ne reculeraient pas à diffuser massivement ce film. 
Les "derniers prédateurs" est un film de fiction de 1h30 qui relate l’histoire d’un dictateur tyran au pouvoir depuis 139 ans. À force de repousser sa mort à des années plus tard, il est devenu immortel et ses amis finissent par changer de camp. 
Ce film qui traite de la longévité au pouvoir et de ses dérives notamment la torture, les multiples abus sur la population, a été dédié par ses auteurs à Pius Njawé un journaliste militant pour les droits de l'homme et la liberté de la presse au Cameroun, assassiné en 2010.

Nanita

Retour en haut