Menu

Gallé Ceddo de Sembène Ousmane : Vers un musée

 L’Etat du Sénégal est disposé à transformer en musée ou en un lieu de mémoire la maison de feu Ousmane Sembène dénommée "Gallé Ceddo" sise à Yoff si la famille du défunt écrivain-cinéaste le souhaite, a indiqué, vendredi 9 Juin 2017 à Thiès, le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye.

"L’Etat du Sénégal est disposé à soutenir la famille au cas où elle souhaite en faire un musée ou un lieu de mémoire comme ce fut le cas pour la villa de feu le président poète, Léopold Sédar Senghor", a dit le ministre à la cérémonie de commémoration du dixième anniversaire de la disparition de Sembène Ousmane à Thiès.

Car, a-t-il poursuivi, "mon département est très préoccupé de l’état de délabrement de Gallé Ceddo, le domicile de Sembène Ousmane et par la sauvegarde de tout son patrimoine".

Mbagnick Ndiaye a aussi appelé à la réalisation à titre posthume du projet de film panafricain "Samory" qui tenait à cœur à "l’Aîné des anciens".

Il a également relevé l’importance de rééditer les œuvres littéraires du défunt, soulignant que cela est "une bonne chose pour les nouvelles générations qui ne connaissent pas qui est Sembène Ousmane".

Le ministre a insisté sur la nécessaire mobilisation de "toutes les bonnes volontés, collectivités locales, mécènes, professionnels du cinéma, partenaires financiers nationaux et internationaux" pour réaliser ces projets qui "vont davantage immortaliser et pérenniser l’œuvre de notre cher regretté Sembène Ousmane".

"Sembène Ousmane a tracé la route, à nous également de poursuivre sur ce chemin", a fait remarquer Mbagnick Ndiaye qui répondait ainsi aux sollicitations de la directrice de Daaray Sembène, Hadja Maï Niang.

Laquelle souhaitait un soutien du ministère pour tous les projets liés la pérennisation de l’héritage de pionnier du cinéma africain.

"Le département continuera à accompagner toute cette dynamique", a dit le ministre.

Cette commémoration de la disparition du cinéaste et romancier Sembène a été organisée par la Maison de la pédagogie par l’image "Daaray Sembène" et la Communauté africaine de culture (CACSEN) section Sénégal. Elle a réuni des cinéastes comme Moussa Sène Absa, Ben Diogoye Bèye, le biographe Samba Gadjigo, le directeur de la cinématographie Hugues Diaz, la famille de Sembène représentée par El Hadji Mansour Diop, les autorités municipales et universitaires de Thiès.

 

Retour en haut