Menu

Culture :Bakalama au firmament de son art

La création du ballet Bakalama remonte à 1972 , année de naissance de l’association des ressortissants du village Thionck-Essyl  à Dakar. Bakalama signifie « calebasse » ; car sa forme représente le symbole de l’unité et de l’enracinement dans la culture Diola. Bakalama est un nom chargé d’histoire qui fait la référence aux habitants de Thionck-Essyl. Il s’agit d’une plateforme de retrouvaille de toute une communauté originaire de Thiok Essyl. Le ballet forme ses propres artistes ainsi que d’autres apprenants venus du monde entier.  

C’est donc en vue de contribuer au développement socio culturel et économique  de Thionk Essyl en particulier en Casamance et du Sénégal en général que la troupe folklorique et artistique Bakalama devenue à force du travail constant une Compagnie qui se produit à travers le monde.  Ainsi, Bakalama est convaincu que seule la culture est capable d’unir les peuples pour une meilleure compréhension et une tolérance mutuelle.

Bakalama, c’est aussi une école de danse, de musique et de percussion. Ses activités diversifiées tournent autour des chants et danses traditionnels ; danses africaines ; cours de percussions : sabar, djembé, souwrouba, congas. Ainsi, devenue une Compagnie depuis une vingtaine d’années, Bakalama s’est lancé dans la musique, l’exposition et la vente d’objets d’art et de tenues  africaines. Son événement artistique est le Festival International de Danse et Musique de Thionck-Essyl, initié en 2006 et qui se tient tous les deux ans dans la Commune de Thionck-Essyl située dans la région naturelle de Casamance. Bakalam se déploie professionnellement à travers les prestigieux événements culturels du monde grâce à son directeur artistique Malal Ndiaye qui est joignable au   (00 221) 776480818, email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

BaobabAfrique

Retour en haut