Menu

Coopération culturelle : Le Sénégal et la Chine à Sorano

Le Théâtre national Daniel Sorano a abrité, ce mardi, un atelier d’échanges artistiques entre le Ballet national La Linguère et la troupe artistique chinoise de la Province du Hubei. Ces échanges s’inscrivent dans le cadre de la coopération culturelle entre le Sénégal et la Chine

La troupe chinoise de la province du Hubei est venue au Sénégal avec 33 artistes de différentes disciplines (Chant, danse, acrobatie, magie, opéra...) Au terme de cet atelier, elle a offert un spectacle digne d’éloges avec le Ballet national la Linguère qui a également déployé sur scène tout un savoir-faire. Ce programme artistique est placé sous l’égide des ministères de la Culture du Sénégal et de la République populaire de Chine.

La directrice générale adjointe du département des Affaires culturelles de la province du Hubei, Duan Tianling, a magnifié le dynamisme de la coopération, celle-là culturelle en particulier, entre les deux pays. Ces échanges, à ses yeux, donnent l’opportunité aux deux peuples de partager des émotions, de découvrir les particularités de chaque culture et de travailler à créer un pont. Les fréquents spectacles offerts par des troupes chinoises au Sénégal s’inscrivent dans cette volonté. Celle de la Province de Hubei se produit d’ailleurs demain, jeudi 21 septembre, au Grand Théâtre de Dakar.

Sahite Sarr Samb, directeur général du Théâtre national Daniel Sorano, s’est également réjoui de cette initiative qui est en parfaite cohérence avec les objectifs assignés à cette institution chargée de consigner et de diffuser la culture sénégalaise dans toute sa magnificence. Le changement de statut du Théâtre national Daniel Sorano, devenu établissement public à caractère industriel et commercial, requiert en outre plus d’ouverture et l’exploration de plusieurs possibilités de collaboration. En cela, cet échange artistique est porteur d’espoir pour le Théâtre Daniel Sorano qui vient de lancer sa saison.

Par ailleurs, après le départ à la retraite de la figure emblématique et directrice du Ballet la Linguère, Ndeye Bana Mbaye, la direction générale a sollicité le chorégraphe Jean Tamba pour lui présenter un projet artistique. La performance que le ballet a donné à voir lors de ces échanges culturels augure des lendemains « rythmés ».

Alassane Aliou MBAYE

 

Retour en haut