Menu

Côte d’Ivoire: Tiken Jah Fakoly s’oppose aux élections sénatoriales du 24 mars 2018

Ils sont nombreux ceux qui ont décidé de dire non à la tenue des élections sénatoriales du 24 mars 2018.

L’un des artistes ivoiriens Tiken Jah Fakoly en fait partie, à en croire une alerte qui fait la ‘’Une’’ de tous les journaux Ivoiriens ce jeudi 15 mars 2018.

L’auteur de la chanson « Mon pays va mal » s’est également prononcé sur les élections sénatoriales prévues pour le 24 mars prochain. Une institution « inutile » selon l’artiste.

Tiken Jah qui estime que le Sénat est inutile se dit prêt à user de certains moyens pour faire annuler cette élection. «Le Sénat est inutile, et nous sommes prêts à battre le pavé avec l`opposition pour faire annuler cette élection des membres du sénat», a-t-il soutenu.

Concernant la présidentielle de 2020, la star du reggae s’oppose fermement à un 3ème mandat du chef de l’Etat actuel.

« Si le Président Ouattara veut briguer un troisième mandat il nous trouvera sur son chemin », a-t-il martelé.

Arrivé au pouvoir en 2011 suite à la crise postélectorale ivoirienne qui a fait plus de 3 000 morts officiellement, Alassane Ouattara a été élu en 2015 pour un deuxième mandat.

Lors d’un entretien accordé à France 24, le chef du gouvernement ivoirien avait déclaré: « A priori, je ne le ferai pas (3è mandat, ndlr). » Avant d’ajouter:  » En politique, on ne dit jamais jamais. Mais attendez 2020, vous connaîtrez ma réponse en ce moment-là ».

Tiken Jah Fakoly est né le 23 juin 1968 à Odienné, au nord-ouest de la Côte d’Ivoire. Bien qu’issu d’une famille de forgerons, Fakoly découvre assez tôt la musique reggae et monte son premier groupe, Djelys, en 1987.

Il réussit peu à peu à se faire connaître au niveau national, puis international avec ses concerts.

Emeraude ASSAH

Retour en haut