Menu

(CLAP) « Echo » de Lamine Diémé remporte le premier prix

"Echo", le documentaire de Lamine Diémé s'est vu décerner vendredi 6 septembre 2013, le premier prix UEMOA du documentaire doté de deux millions de francs cfa et le prix du meilleur son. Recevant ses distinctions, le jeune cinéaste sénégalais a indiqué qu'il a " tenu à faire ce film pour alerter sur la dégradation de notre écosystème". Echo est donc "l’écho de la terre qui souffre, détruite par les agissements des êtres humains". Lamine Diémé a appelé les cinéastes de sa génération à se rapprocher de leurs ainés qui sont toujours vivants et qui peuvent par conséquent les aider à mieux exercer leur passion.

 

« Tao Tao » du Burkinabé Adama Sallé a remporté le prix Kodjo Ebouclé. Ce film drôle traite des problèmes d’un jeune couple. Le mari stressé, débordé ne peut enceinter sa femme, laquelle lui demande de lui faire des omelettes avec des œufs vides. Tout est dans la symbolique ! 

Le mari finit par se rapprocher de sa femme, et à être plus présent. Il lui achète une mobylette, lui paye des soins, finalement ils réussissent à rétablir le dialogue et leur complicité d’antan. Le film se termine sur un fond noir, et on entend les vagissements d’un bébé. Ce film drôle a été choisi à l’unanimité par le jury qui a salué la simplicité de la narration, des prises de vues, et l’audace d’Adama Sallé avec notamment Bineta, l’héroïne principale; qui s’est à plusieurs reprises dénudée dans le film. Au-delà de ces scènes de nu, l’actrice a su se transformer de petite ingénue à une femme fatale. Elle a décroché le prix de la meilleure interprétation féminine. « Tao Tao » a raflé cinq millions cinq cent mille francs cfa.

Pour le reste du palmarès, le prix de la meilleure interprétation masculine est allé au film Doudedji, de la réalisatrice béninoise Séna Evelyne Hessou. Le prix de la meilleure photographie est allé à « Toungouma », divination à travers la pierre et la terre, d’Abdoul Moumouni Mahamane Bakaba. 

Le meilleur scénario est allé à l'auteur sierra léonais de Black Street. Le deuxième prix documentaire est allé à La fortune du palmier à huile de Kaba D. Kadiatu. Dans la catégorie Fiction, le deuxième prix est allé à Nandy l’orpheline; d' Aminata Doumbouya.  Trois garçons, un appartement, du Togolais Adjete Wilson, a remporté le prix du film de fiction.

 

Oumy Régina Sambou (Sud Quotidien-Sud Fm)

 

Retour en haut