Menu

Association sénégalaise des éditeurs du Sénégal (ASE)

L'Association sénégalaise des éditeurs  du Sénégal (ASE) organise un atelier résidentiel du 18 au 20 janvier 2018 à Saly Princess à Mbour, région de Thiès autour du thème:"la stratégie de promotion des œuvres au Sénégal". La rencontre des éditeurs s'inscrit dans le cadre du programme de renforcement de capacités professionnelles piloté par le bureau de l'Ase avec l'appui du gouvernement du Canada.

BaobabAfrique
En savoir plus...

Livre: La grande épopée de Lat-Dior

Sous le haut Patronage de Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République, du Sénégal, 1er Protecteur des Arts et des Lettres, Les Editions Maguilen (LEM) et l’Association des Ecrivains du Sénégal (AES) vous convient à la Cérémonie de dédicace de l’ouvrage de Ibrahima Masseck Diop avec une compilation originale de feu Chérif Fall, intitulé : « La grande épopée de Lat-Dior ».

La cérémonie qui sera présidée par le Professeur Hamidou Dia, Conseiller spécial du Président de la République aura lieu le jeudi 04 janvier 2018 à  16  H 00 à « Keur Birago Bu Bess », siège des Ecrivains au Point E. Dakar.

En savoir plus...

«Kaay Thiès» : Thiès, la destination culturelle du SénéGAL

  • Publié dans Musique

Faire de la ville de Thiès la destination culturelle de la fin de l’année 2017. C’est le souhait émis par la mairie de Ville qui va procéder au lancement du festival «Kaay Thiès» le 29 décembre prochain. Prévu sur trois jours (29, 30 et 31 décembre 2017), cette première édition de «Kaay Thiès» se veut une invitation à découvrir les potentialités culturelles de la cité aux deux gares. Les contours de ce grand rendez-vous culturel ont été dévoilés lors d’une rencontre avec la presse.

Rencontre au cours de laquelle le Comité de pilotage du festival a décliné sa feuille de route et réitéré ses objectifs à savoir : contribuer à l’animation culturelle, stimuler l’activité artistique et créer des espaces d’expressions culturelles. Pour le maire Talla Sylla, il s’est agi de «retourner Thiès-Kayes pour en faire «Kaay Thiès», en référence à la ligne de chemin de fer Dakar-Bamako qui passait par Kayes au Mali.

Par ses volets diplomatique, médical, économique, commercial et culturel, «Kaay Thiès» ambitionne de «devenir l’activité culturelle majeure du Sénégal», a souhaité le maire. Et Thiès, sur le plan culturel, est capable de rivaliser avec toutes les zones de ce pays, du fait d’une richesse fondée sur la diversité de sa population, a-t-il ajouté.

La cérémonie d’ouverture aura lieu sur la Promenade des Thiessois le vendredi 29 décembre à 9 heures. Suivi du vernissage de l’exposition «Demba waral tay», sur le parvis de l’Hôtel de Ville, à 16 h. Il s’agit à travers «Kaay Thiès» de «renforcer l’attractivité de Thiès qui, déjà, joue sa fonction de ville carrefour.

Thiès veut conquérir sa place dans l’échiquier international et compte devenir une plateforme incontournable dans les relations et les affaires internationales», renseigne un document remis à la presse à cet effet. C'est en plus une opportunité, indique le maire, de faire jaillir des lumières qui sommeillent en nos artistes avides de moments et d’espace d’expression dans différents domaines, à savoir le théâtre, la musique, la danse, l'artisanat, etc, souligne le document.

En savoir plus...

Livre et film du Colloque du Centenaire de Cheikhna Cheikh Saad Bouh

Le Centre ouest africain de Recherches WARC à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar abrite, le samedi 23 décembre 2017 à 15 h 30, la cérémonie officielle de lancement du livre et du film documentaire «  Le Cheikh des deux rives ». La cérémonie se déroule sous la présidence effective du Chérif Mouhamdoul Mamoune HAIDARA, fondateur de l’Association Sadikhina Wa Sadikhate, initiateur du Colloque international sur Cheikhna Cheikh Saad Bouh et du Professeur Ibrahima THIOUB, Recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Président du comité scientifique dudit Colloque en présence de plusieurs personnalités universitaires, de disciples du Cheikh, des acteurs de la société civile.

« Le Cheikh des deux rives » est une publication des actes du colloque international sur le thème « Questionner l’actualité du message de Cheikhna Cheikh SaadBouh » tenu du 23 au 24 mars 2017 à l’UCAD 2.

Cette importante activité de lancement s’inscrit dans le programme de la célébration du Centenaire du rappel à Dieu de Cheikhna Cheikh SaadBouh (1917-2017).

Pour rappel,  Nimzat-Hallar, foyer spirituel, a accueilli du 3 au 4 février 2007, un événement religieux à la gloire de Cheikhna Cheikh Saad Bouh, sous l’égide du Chérif MouhamdoulMamouneHaïdara, petit fils de Cheikhna Cheikh Saad Bouh. C’est au cours de ce grand rassemblement religieux que le guide spirituel Chérif MouhamdoulMamouneHaïdara décida avec les disciples du Cheikh de célébrer pour 2017, le Centenaire du rappel à Dieu de Cheikhna Cheikh Saad Bouh (1848-1917). L’objectif primordial consiste à vulgariser les œuvres et enseignements de Cheikhna Cheikh Saad Bouh pour l’humanité.

Dans cette optique,  Chérif MouhamdoulMamouneHaïdara suggère au Professeur Ibrahima Thioub l’organisation du Colloque international. Ce dernier de proposer le thème : « Questionner l’actualité du message de Cheikhna Cheikh Saad Bouh ». Ets’en suivit la conférence de lancement du colloque qui s’est tenue le vendredi 23 décembre 2016 au Centre ouest africain de recherches (WARC) en présence d’éminents chercheurs, de personnalités universitaires et des disciples du Cheikh. Ainsi, l’association religieuse Sadikhina Wa Sadikhate et le Département d’Histoire de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar mutualisent leurs efforts pour organiser le colloque international du 23 au 24 mars 2017 à l’UCAD 2. Ce banquet du savoir et d’échanges sur la vie et l’œuvre de Cheikhna Cheikh Saad Bouh a connu un franc succès. Des chercheurs, historiens et universitaires de renommée en provenance du Sénégal, de la Mauritanie, de la Gambie, du Maroc, du Mali, du Soudan, de la France, des Etats-Unis d’Amérique ont planché, pendant deux jours, sur la riche production spirituelle, intellectuelle du Cheikh et sa trajectoire historique. Et une importante exposition sur les écrits du Cheikh et aussi sur les figures emblématiques de la Khadrya, a rythmé la rencontre internationale de Dakar. A l’issue du colloque, un ouvrage de haute facture et un film-documentaires sont disponibles pour marquer le Centenaire du Cheikh et promouvoir ses écrits et enseignements.

Alassane CISSE

En savoir plus...

Arts vivants : Masa 2018 se prépare

  • Publié dans afrique

Le Directeur général du  Marché des Arts du Spectacle Africain MASA Yacouba Konaté anime la conférence de presse de la 10e édition du MASA,

 au Secrétariat du Groupe des Etats ACP à Bruxelles le mardi 16 janvier 2018 à 10h30.

Le thème de la dixième édition « Quels modèles économiques pour les arts de la scène ». Le MASA aura lieu du 10 au 17 mars 2018 à Abidjan.

baobabafrique

 
La 10e édition du MASA - Marché des Arts du Spectacle Africain - se tiendra à Abidjan en Côte d’Ivoire  


Le thème de cette édition « Quels modèles économiques pour les arts de la scène ? » soulèvera la question du financement durable de la culture en Afrique.

En savoir plus...

Arts et Lettres : Les Grands Prix seront remis le 19 décembre 2017

La cérémonie de remise de prix aux lauréats du Grand Prix du président de la République pour les Arts et les Lettres est prévue le 19 décembre 2017 à Dakar.
 
"Le 19 décembre 2017, le président de la République va procéder à la remise des +Grands prix des Arts ", a annoncé le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, lors d’une conférence de presse de lancement de Dak’Art 2018, au Musée des civilisations noires.
 
L’appel à candidature pour "Le Grand Prix du président de la République pour les Arts et les Lettres" a été lancé en novembre 2016. Il a été clôturé le 15 février 2017. 
 
Plusieurs disciplines étaient concernées : les arts visuels, la danse, la musique, la mode et le stylisme, les arts dramatiques, le cinéma et l’audiovisuel, le conte et les disciplines des cultures urbaines. Les différents jurys ont déjà rendu leur résultat. 
 
Cette année, trois Prix seront décernés aux lauréats : deux Grands Prix du président de la République pour les Arts et un Prix d’encouragement. Les lauréats du "Grand Prix du président de la République pour les Arts" reçoivent chacun dix millions de Francs CFA et une distinction. Au même moment, le lauréat du "Prix d’encouragement" reçoit deux millions (2.000.000) de FCFA et une distinction.
 
Les Prix seront remis par le chef de l’Etat, Macky Sall.
 
Initié par l’ancien chef de l’Etat Abdou Diouf (1981-2000), le Grand prix du président de la République pour les Arts et les Lettres vise "à promouvoir le développement des Arts, d’honorer et de récompenser des artistes méritant dans le domaine des Arts". 
 
La dernière cérémonie de remise du Grand prix du président de la République pour les Arts et les Lettres a eu lieu en janvier 2013 avec l’ancien président Abdoulaye Wade.
 
Parmi les grands noms de l’Art et des Lettres qui ont reçu cette récompense, figurent Cheikh Aliou Ndao, Boubacar Boris Diop et Sokhna Benga (écrivains), Serge Corréa et Souleymane Keïta (peintres).

 

FKS/ASB

En savoir plus...

Cinéma: Festival Image et Vie ouvre ses portes

La 17ème édition du Festival de cinéma "Image et Vie" aura lieu du samedi .7 octobre au mercredi 13 octobre 2017 à Dakar et à Saint-Louis du Sénégal, sur le thème : "Cinéma et insertion professionnelle des jeunes".

Treize courts métrages de fiction, un long métrage de fiction, un film d’animation et quatre longs métrages documentaires seront en compétition lors de ce festival.

10 pays seront représentés : l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la France, Madagascar, le Maroc, le Rwanda et le Sénégal.

La Maison de la culture Douta-Seck, à Dakar, l’Institut français de Dakar, le centre culturel "Le Château", à Saint-Louis, et l’Institut français de la même ville, accueilleront les activités du festival.

Selon le communiqué, les participants à ce festival vont tenter de répondre à la question de savoir "comment faire du cinéma et de l’audiovisuel des pourvoyeurs d’emplois stables et rémunérateurs pour les jeunes".

Les prix du meilleur film documentaire, du meilleur court métrage de fiction, du meilleur comédien dans une œuvre de fiction et le prix spécial "Image et Vie" seront décernés à la fin du festival.

Cette manifestation contribue "à la vulgarisation et à la promotion du cinéma et de l’audiovisuel du Sénégal, de l’Afrique et des autres peuples du monde", explique le communiqué.

Le Festival de cinéma "Image et Vie" est une contribution "à l’illustration, par l’image, de la culture, du patrimoine matériel, immatériel et des traditions positives des peuples".

Le communiqué ajoute que cette manifestation "offre des espaces de rencontres et d’échanges entre les créateurs et le public".

En savoir plus...

Omzo Dollar en concert le 14 octobre 2017

Le concert de Omzo Dollar est prévu le samedi 14 octobre 2017 au Monument de la Renaissance africaine. Omzo Dollar promet aux spectateurs et autres férus du rap, un show exceptionnel.  Qui est Omzo ? De son vrai nom Omar Marafa, il est né le 5 Aout 1989. Il a débuté sa carrière sur les bancs du collège Yalla Suur Enn en 2006. Il forme avec ses amis, le groupe Capsi Block qui laisse une empreinte dans le hip hop sénégalais. Le groupe disparait car chaque membre est parti de son côté. OMZO entame alors une carrière solo en 2009 avec la sortie de son premier single « So amdara », puis « fresh » en 2010. En 2011, OMZO rejoint le label BUZZ LAB avec lequel il sort son premier mixtape « Pour Mouy Clair » dès lors, il se retrouve sur le devant de la scène hip hop sénégalaise. En 2015, OMZO se retire du milieu pour des raisons personnelles. En 2016, il décide de marquer son retour avec son clip « Buur » qui atteint près de 300 000 vues sur You tube. Ensuite, il lance son mixtape « Deugeuntane » de 18 titres en septembre 2016. Plus de trois mois après, le Grand Théâtre l’accueille le 30 décembre 2016 pour un spectacle « Come back show » qui connaîtra un succès. En février 2017, sa carrière prend un nouveau tournant, signant ainsi avec la maison de disques KEYZIT SENEGAL.  Il  rejoint d’autres grands artistes comme Sidiki Diabaté ou Floby.

Baobabafrique

 

 

En savoir plus...

Village des Arts : Ibrahima Kébé expose pour se soigner

Le talentueux peintre Ibrahima Kébé expose ses fraiches œuvres à la galerie Léopold Sédar Senghor du Village des arts. Le vernissage de l’expo aura lieu le jeudi 5 octobre 2017 à 18 heures en présence de l’ambassadeur de Belgique au Sénégal, Son Excellence Philippe Colyn et aussi d’autres personnalités et des amateurs du beau. L’exposition se poursuit jusqu’au 5 novembre 2017.

L’artiste Ibrahima Kébé a vu le jour le 2 octobre 1955 à Kaolack. Actuellement, ce résidant au village des arts de Dakar, assure ses créations. Peintre du quotidien, il réalise des instantanés de vie de la société sénégalaise. Ses personnages aux couleurs vives et vibrantes sont disposés en larges aplats cernés de noir fixant les attitudes sur des fonds pastels et aquilins. L’humain est le sujet principal des œuvres d’Ibrahima : famille, amis, lutteurs, jeux d’enfants ou « couples heureux », animaux. Les personnages surgissent, se détachent sur un fond invariablement neutre.
Ibrahima travaille à la peinture acrylique sur toile ou sur papier.  Kebe souffre de diabète dont la conséquence est l’extrême hygiène de vie, donc de régime alimentaire et aussi la contrainte de l'insuline. Cette maladie lui a amputé  une partie de son pied et jusqu'au niveau du genou.

Kebe est un artiste qui  a toujours revendiqué son travail comme libre et indépendant. Son art lui suffit pour vivre, se soigner, construire sa famille. Kebe a besoin de nous tous pour vendre ses toiles et se soigner: collectionneurs,  amateurs d'art, entrepreneurs, banquiers, opérateurs culturels, galeristes, commissaires d’expo, journalistes entre autres .

Alassane CISSE (www.baobabafrique.com)

 

 

En savoir plus...

Sicap-Liberté : Vers la professionnalisation des acteurs culturels

La Commune de Sicap-Liberté en partenariat avec le Ministère de la Culture et l’association Africart, les Arts en Palabre, organise une importante formation professionnelle au profit des acteurs du secteur de la culture. La formation pratique et théorique débutera le 2 octobre 2017 dans l'Espace Culturel Keur Meissa à liberté 6 extension. Et ce, pendant un mois. Ainsi, la commune de Sicap-Liberté dirigée par le député-maire  Santi-Sène Hagne s'engage dans la formation de ses acteurs culturels : Managers, Artistes- chanteurs, Musiciens. En plus de la formation, cette initiative a pour objectif d’accompagner des managers culturels vers la création d'entreprises créatives et aussi la professionnalisation des artistes - musiciens. Pour ce faire, la commune compte également développer  le tourisme culturel en créant notamment  le Festival : Libert'art.

La formation qui sera assurée par des experts dans les différents domaines culturels, sera pilotée par l’auteur-compositeur, entrepreneur culturel, Meissa Mbaye, par ailleurs Président de l’association Africart les Arts en Palabre, reconnue comme structure de formation dans le secteur culturel (10 ème Fond européen de développement Fed)

 

 

Info : 77 706 06 97

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS