Menu

Foire du livre : La seizième édition officiellement lancée

 Prévue du 22 au 27 novembre 2017 au Centre international du commerce extérieur du Sénégal (Cices), la  16ème édition de la Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (Fildak) a été officiellement lancée, hier, en présence des autorités, des membres du Comité scientifique, des personnalités culturelles et des professionnels du livre. L’édition de cette année, qui verra la participation de plusieurs pays, porte sur le thème : « Livre, jeunesse, économie : défis du développement ». La République démocratique du Congo, a informé le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, qui a procédé au lancement de l’édition 2017 de la Fildak, a été choisi comme pays invité d’honneur.  Selon Birane Niang, ce pays, ami du Sénégal, regorge d’écrivains et de poètes de grande qualité, parmi les plus remarquables de la littérature africaine à l’image de Théophile Obenga, Tchikaya U Tamsi et Sony Labou Tansi. La foire du livre de Dakar a pour objectif « de favoriser la promotion du livre et du matériel didactique ainsi que la diversité culturelle dans le domaine de l’écrit et de contribuer au rayonnement culturel du Sénégal et de l’Afrique en général ». Elle œuvre également pour l’établissement et la consolidation des contacts entre les différents professionnels du livre. 

Pr Mamoussé Diagne, parrain

Cette année, le Professeur Mamoussé Diagne a été choisi comme parrain de la 16ème édition. « Penseur de renom, une des fiertés intellectuelles de notre pays, le Professeur Diagne dont le travail porte en partie sur le questionnement de nos traditions orales comme porteuses de philosophie aura, comme il est de coutume, à prononcer la conférence inaugurale », a soutenu M. Niang.

Abordant la thématique retenue pour cette édition, Birane Niang a indiqué que le livre demeure un outil de transmission de savoirs et de savoir-faire « indispensable et incontournable », quelle que soit la nature de son canal de diffusion, physique ou numérique. « Il est donc important que nous tous, institutions, acteurs du livre comme partenaires, poursuivions et renforcions nos efforts pour la promotion, la diffusion et l’usage régulier du livre auprès des populations et notamment des jeunes. C’est l’une des conditions de l’atteinte de l’émergence qui se construit d’abord par le savoir et le capital humain, conformément aux orientations du Plan Sénégal émergent », a-t-il souligné. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le président de la République a décidé de la relance de la Bibliothèque nationale dont notre pays devrait se doter dans les meilleurs délais.

Au regard de l’importance de livre, le secrétaire général du ministère de la Culture exhorte tous et notamment les médias afin que le livre et la lecture continuent à apparaître comme un domaine prioritaire de « nos » actions.

Comme lors de la précédente édition, il est également prévu, cette année, un pré-colloque le 14 novembre 2017. Un comité scientifique présidé par la directrice du Musée Léopold Sédar, Marième Ndoye Mbengue, a été déjà mis en place. Il se chargera, entre autres, de fixer les orientations, de rehausser la qualité de l’organisation et de la participation.

Ibrahima BA

 

Retour en haut