Menu

Le poète Amadou Lamine Sall, lauréat du Prix Tchicaya U Tamsi 2018

Le poète Amadou Lamine Sall a été désigné lauréat du Prix Tchicaya Utamsi de la poésie africaine, pour l’année 2018.

Il recevra son prix à Assila, au Maroc, en juin, en marge du Forum international sur l’intégration africaine. Pour le jury, ce Prix lui est remis « en tant que poète référence de la poésie  dimension humaine ».

L’ancien ministre marocain Mohamed Benaissa avait déjà annoncé la nouvelle de ce grand prix au Président de la République, lors de son audience avec ce dernier,  à Dakar.

Amadou Lamine Sall a vu le jour le 26 mars1951 à Kaolack, région centrale du Sénégal. Auteur de plusieurs recueils de poésie, Lamine Sall est l'un des poètes majeurs de l’Afrique francophone contemporaine. Le président Léopold Sédar Senghor a dit de lui qu’il « est le poète le plus doué de sa génération ».

Fondateur de la Maison Africaine de la Poésie Internationale (MAPI), il dirige depuis plusieurs années la Biennale internationale de la poésie à Dakar.
 L’ancien président de l’Association des écrivains du Sénégal a initié plusieurs activités poétiques au Sénégal et prend part régulièrement aux rendez-vous mondiaux de la littérature.
Lauréat des Grands Prix de l’Académie française, il est membre de l’Académie mondiale de la poésie et s’occupe actuellement de la Fondation pour la réalisation du projet du Mémorial de Gorée.

Lamine écrit ses poèmes en vers libres et sa poésie figure au programme de nombreuses universités et instituts de recherches à travers le monde.

Quelques œuvres poétiques

  • Mante des aurores, Nouvelles Éditions Africaines du Sénégal, 1979.
  • Comme un iceberg en flammes, Nouvelles Éditions Africaines du Sénégal, 1982.
  • Femme fatale et errante ou Locataire du néant, Nouvelles Éditions Africaines du Sénégal, 1988.
  • Kamandalu, Nouvelles Éditions Africaines du Sénégal, 1990.
  • Anthologie des poètes du Sénégal, Édition le Cherche Midi.
  • Nouvelle Anthologie de la poésie nègre et malgache de langue française avec Charles Carrère, Éditions Simoncini.
  • Regards sur la Francophonie, Éditions Maguilen, 1991.
  • J'ai mangé tout le pays de la nuit suivi de Problématique d'une nouvelle poésie africaine de langue française : Le long sommeil des épigones, Nouvelles Éditions Africaines du Sénégal, 1994.
  • Le Prophète ou le cœur aux mains de pain, Éditions Feu de brousse, 1997.
  • Amantes d'Aurores, Éditions Les Écrits des Forges (Québec) en coédition avec les Éditions Feu de brousse (Sénégal), 1998.
  • Odes nues, Éditions En Vues, 1998.
  • Les veines sauvages, Éditions Le Corbet, 2001.
  • Noces célestes pour Léopold Sédar Senghor, Éditions Feu de brousse, 2004.
  • Poèmes d'Afrique pour enfants, Anthologie, Édition le Cherche Midi. 2004
  • Colore d’estasi. Antologia poetica, Trieste, FrancoPuzzoEditore, 2005 (Prix international de poésie de Trieste 2004)
  • Ailleurs - Episode I: Charleville-Mézières 2008 : une année en poésie, poésie (collectif), éd. Musée Rimbaud, Charleville-Mézières, 2009
  • Le Rêve du Bambou, Éditions Feu de brousse, 2010.

 

Baobabafrique (source Maison africaine de la poésie internationale)

 

Retour en haut