Menu

Publication:De la terre dans l’encrier de grandes plumes

Le Collège Universitaire d’Architecture de Dakar (CUAD), première école privée d’architecture au Sénégal, célèbre en 2019, ses 10 ans d'existence, à travers une série d’évènements organisés tout au long de l’année. A cette occasion, une cérémonie de dédicace du livre :« Matam, Construction en terre, patrimoine intemporel », sous la coordination de Vieux Savané et Baba Diop,  la direction artistique de Nampémanla Pascal Traoré, aura lieu le mercredi 13 février 2019 à 16h au Musée des Civilisations Noires, en présence du député-maire de Matam M. Mamadou Mori Diaw, de grandes personnalités de l’architecture et du monde des arts et de la culture.

Dans une mise en page originale, un style soyeux qui entraine le lecteur dans le fascinant paysage du bâtir en  terre, « Matam. Construction en terre, un patrimoine intemporel », fait l’inventaire des maisons Cubbalo, telles que mises en relief par les travaux d’étude des étudiants du Cuad,  traite des formes et structures des maisons en terre, des performances  thermiques et de la plasticité du matériau terre. Il interroge particulièrement sur l’incontournable problématique de la construction en terre au Sénégal.On y trouve aussi la signature de grandes plumes dont Abdoulaye Elimane Kane et des architectes de renom.

Dans sa préface, Cheikh Hamidou Kane, natif de Matam  relève ainsi qu’en s’inspirant  « du patrimoine architectural traditionnel, le Collège Universitaire d’Architecture de Dakar suit bien les exhortations faites aux Diallobé par la Grande Royale : aller à l’École des Blancs pour apprendre à mieux lier le bois au bois, pour construire des demeures qui résistent au temps. Et toujours se demander si ce qu’on apprend vaut mieux que ce qu’on oublie ».

 BaobabAfrique (Source Colleège d’Architecture)

 

 

Retour en haut