Menu

Sénégal : le Code de la presse adopté

Le projet de Code de la Presse, qui n’a cessé de transhumer dans les allées du pouvoir exécutif depuis près d’une décennie a été adopté, ce mercredi 31 mai 2017, par le Conseil des Ministres.

Pays de démocratie présentée comme une vitrine avec ses deux alternances politiques en douze ans, en 2000 et 2012, le Sénégal, pays doté d’une réelle liberté d’expression, n’en présente pas moins une tare : l’inexistence d’un cadre juridique viable pour encadrer la profession de journaliste et de technicien de la communication. La seule loi régissant ce sous-secteur important et sensible date de 1996 et est complètement dépassée eu égard aux évolutions fulgurantes du monde des médias ces dernières décennies. L’exemple le plus éloquent est l’absence totale de tout cadrage légal en ce qui concerne la presse en ligne, qui s’est développée considérablement à partir du début des années 2000.  
 
Aujourd’hui, le pouvoir exécutif vient de poser un acte tant attendu allant dans le sens de boucher cette brèche, source de tant de dérives relevées dans l’exercice de la profession de journaliste. En effet, il nous revient que le Conseil des Ministres a adopté, ce mercredi 31 mai 2017, le projet de loi portant Code de la Presse, après une présentation faite par le Secrétaire d’Etat à la Communication. Cette adoption intervient après un premier passage du texte à ce même Conseil des Ministres, il y a deux semaines, lors duquel quelques amendements avaient été émis.
Conformément aux engagements du Président Macky Sall, cette importante étape franchie, son gouvernement va saisir l’Assemblée nationale aux fins d’une procédure d’urgence pour le vote du projet de loi portant Code de la Presse, durant ce mois de juin.
Pour rappel, c’est en 2008, sous le magistère du Président Wade qu’avait débuté la rédaction de ce projet de Code de la Presse.
 

 

Retour en haut