Menu

Forum de Dakar : Quelle banque africaine pour demain ?

Dakar abrite, du 8 au 9 février 2018, le Forum du Club des dirigeants de Banques et Etablissement de crédit d’Afrique. « Enjeux et défis pour la banque africaine de demain : entre innovation et financement » est le thème de la rencontre de Dakar qui va réunir une cinquantaine de pays africains et d’ailleurs et sera présidée par le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan du Sénégal.

M. Thierno SY, Directeur général de la Banque Nationale de Développement Economique, BNDE, par ailleurs, Vice-Président du Club des dirigeants de banques et établissements de crédits d’Afrique se confiait à Ecodafrik, au terme de la 28ème édition du Forum des dirigeants de banque tenu en 2017 à l’île Maurice :  « Le développement d’une bonne synergie entre les banques de l’Afrique francophone, est une nécessité » avant d’ajouter :  « Cet échange, va au-delà de l’Afrique et concerne aussi les partenaires dans les autres continents, comme l’Europe et l’Asie. Notre objectif, c’est de favoriser à travers la langue française, une coopération Win-Win». M.SY de poursuivre : « En termes de perspectives, nous allons renforcer cette coopération entre banques africaines, tout en assurant le développement dans le partenariat de grands groupes français notamment la BPI France et la Banque du Vietnam ». A Ecodafrik, il dira : « Le forum de Dakar qui se tiendra en février 2018, sera une occasion de réfléchir sur l’avenir de la banque africaine, face aux grandes mutations. Nous pensons que les banques et établissements de crédits des banques d’Afrique francophones, ont leur rôle à jouer dans le financement de nos économies».

Sur le développement du mobile money en Afrique, M Thierno Sy donne son point de vue sur Ecodafrik: « Le Mobile Money a surpris le secteur bancaire qui a laissé du champ aux opérateurs de télécom pour s’introduire dans les activités dédiées initialement aux banques. Ce statut d’émetteur de monnaie électronique, leur est octroyé par la banque centrale, pour leur permettre d’entrer dans une légalité institutionnelle. Ces opérateurs télécom, font de la banque avec comme avantage, leur plateforme technique propriétaire qui leur permet d’être autonomes. Les banques doivent réagir, soit en développant des partenariats avec les sociétés télécom ou en anticipant sur les plateformes Web. Le Club des dirigeants a déjà mis en place un laboratoire d’idées dans lequel il a déjà engagé une réflexion pour préparer l’avènement du Web Banking qui va révolutionner les transactions financières de demain ».

BaobabAfrique

 

 

 

                             

Retour en haut