Menu

Hommage : Vie et œuvre de Ndiaga Mbaye

La direction de la Bibliothèque de l’université Gaston Berger de Saint-Louis et la Commune de Tattaguine rendent hommage à Ndiaga Mbaye, maître de la parole, chanteur talentueux. A cet effet, il est prévu un grand forum sur la vie et l’œuvre de Ndiaga Mbaye le mercredi 5 juillet 2017 à l’UGB et une soirée le samedi 8 juillet 2017 à Tattaguine.

A quelques décennies des indépendances, Abdoulaye Fatma Mbaye, originaire du Kajoor, pérégrina dans le Siin, à Jaxaaw la royale, à Njilaaseem… avant de s’établir à Tattaguine avec son épouse kumba Ndaqqar Samb, en compagnie de ses proches parents Muse Mboore Mbaye et Maguette Samb.

Port altier, virtuose du Xalam et communicateur hors pair, Abdoulaye fut très vite adopté au pays des Gelwaar où on ne l’appela plus que Ngor Mbaye.

Ndiaga le fils de son père naquit ainsi en 1948 à Tattaguine.

Pensionnaire de l’Ecole publique mixte de Tattaguine il réussira brillamment au concours d’entrée en sixième. Le virus de la musique rodait déjà qui l’entrainait à chantonner dans certains foyers du village au grand dam de sa maman.

A Fatick, ses années de collège, les choses se précisèrent, le jeune Ndiaga était la vedette devenue des cérémonies de mariage et de baptême.

Puis sous les drapeaux, à la Marine, l’on découvrit véritablement son immense talent.

En 1966 alors qu’il venait de réussir au concours de la gendarmerie, Maurice Sonar Senghor l’intégra au Théâtre national Daniel Sorano… sans audition.

S’en suivra une fulgurante carrière solo à partir de 1977, au répertoire riche et varié où l’amour, le retour à la terre, la solidarité communautaire, l’unité africaine, etc. seront interprétés de manière magistrale par le maître de la parole et du vers.

La profondeur de sa pensée et sa générosité dans le partage amèneront par ailleurs le lauréat du Prix Guddig Laye Mboup à animer des émissions fort courues à la Radio.

C’est l’œuvre de ce monument du patrimoine scientifique et culturel africain rappelé à Dieu le 13 février 2005, que l’UGB en collaboration avec la ville de Tattaguine vous propose de revisiter. Une Exposition vous présentera également quelques grandes figures disparues de la chanson traditionnelle sénégalaise.

Avec l’enfant prodigue de Tattaguine, en compagnie de ses pairs, d’universitaires, de communicateurs traditionnels… pour un grand moment d’animation scientifique et culturelle !

 

Retour en haut