Menu

Musique conceptuelle: AliBéta, l’abeille qui bourdonne

La quatrième session de RAW Académie dirigée par l'artiste sud-africaine Tracey Rose bat son plein.  L’artiste-musicien sénégalais Alibeta a traité avec brio le thème « art performance et rituels sacrés », ce mercredi 18 avril 2018 dans les locaux de Raw Académie. Cultivé, Alibeta conceptualise sa musique et diversifie ses thématiques enveloppées dans des sonorités éclectiques. Portrait.

Alibeta est une abeille qui bourdonne. Cet artiste sénégalais butine dans de multiples univers parmi lesquels le théâtre, le cinéma et la musique, son art de prédilection. Le nectar de cet auteur, compositeur et interprète est d’apporter sa pierre à l’universalité du langage, de la culture mais aussi des représentations. De l’afro-jazz aux chants sérères, de l’afro-roots aux chants mandingues, ce natif de Tambakounda joue sur les influences ouest-africaines les plus pures, use avec humilité de la parole des maîtres Dogons et de la sagesse des Saltigués Sérères ébloui par leur cosmogonie. Il chérit les traditions les yeux tournés vers un futur dont il entend déjà la voix pleine de fougue et de témérité. Avec lui, on traverse des frontières insoupçonnées, on apprend tout le sens du mot « oralité ». On l’accompagne aussi dans une foisonnante contemplation placée sous le sceau d’un credo presque spirituel: Africa is the present (l’Afrique est le présent).

(Source Raw Académie)

Retour en haut