Menu

Universités du Sénégal : le chanteur Omar Pène appelle au calme

Depuis le décès de l’étudiant diourbellois Mouhamadou Fallou Sène, le mercredi 15 mai 2018, les réactions fusent de partout. Le chanteur Omar Pène, réputé être l’ami des étudiants, n’est pas en reste.

Dans un communiqué, il appelle les étudiants au calme, après ce douloureux évènement. Oma Pène est l’un des premiers chanteurs sénégalais à avoir rendu hommage aux étudiants, à travers une chanson. Cette dernière est d’ailleurs un véritable tube. Elle est indémodable et traverse toutes les générations. Par conséquent, le lead vocal du Super Diamono ne pouvait rester insensible au drame survenu à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, le mercredi 15 mai. Le meurtre de Mouhamadou Fallou Sène, tué d’un coup de pistolet, alors que les pensionnaires de ce temple du savoir manifestaient contre le retard dans le paiement de leurs bourses. Depuis, Saint-Louis, Dakar, Bambey, Ziguinchor, partout au Sénégal où il y a une université publique, des manifestations ont été notées.

‘’Chers amis étudiants, je comprends votre colère, mais je lance un appel au calme. Sachez que je suis de tout cœur avec vous et que je serai toujours votre porte-voix’’, les invite Omar Pène. Dans ce sens, il ajoute : ‘’Mon amitié pour les étudiants est reconnue. Je les ai toujours encouragés à persévérer, parce qu’ils sont l’espoir de demain, ils sont appelés à gérer les affaires de la cité, eux qui travaillent ‘sans relâche du matin au soir, le jour et la nuit’, pour reprendre ma chanson ‘Étudiant’ que je leur ai dédiée.’’  Après avoir constaté que ce drame n’est pas le premier, après les assassinats de Balla Gaye en 2001 et Bassirou Faye en 2014, par des hommes de tenue, le chanteur propose aux autorités une solution pour régler, une bonne fois pour toutes, le problème. ‘’Je lance un appel aux autorités pour que les bourses soient payées désormais à temps. Si les étudiants perçoivent leurs bourses, comme convenu avant le 5 de chaque mois, je pense qu’ils ne sortiront jamais pour manifester. Il faut trouver très vite une solution pour y remédier et leur permettre d’étudier normalement’’, a suggéré Omar Pène.

Le leader du Super Diamono semble bien comprendre la réaction des étudiants, lui qui estime que ces jeunes ‘’n’ont pas d’autres ressources que leurs bourses qui tardent souvent à être payées’’. ‘’Cette situation ne peut perdurer’’, poursuit-il.

Le chanteur espère, également, qu’après le décès de Mouhamadou Fallou Sène, ‘’la lumière sera faite et les responsabilités situées’’.

BIGUE BOB 

Retour en haut