Menu

36 ans après : L’Orchestre national du Sénégal sonne l’alerte

Réfléchir sur cette sombre léthargie qui tenaille l’orchestre national du Sénégal tant dans son organisation que dans sa production musicale, tel est l’objectif de l’atelier d’évaluation tenu, le mardi 19 juin2018, à la Maison de la Culture Douta Seck de Dakar. Après 36ans d’existence, les participants à l’ateleir ont réfléchi sur les voies et moyens pour booster l’orchestre.

« Nous souhaitons être comme tous les fonctionnaires de l’Etat. L’artiste ne doit pas être en cas de besoin», plaide, Sanou Diouf, chef de l’Orchestre national du Sénégal en présence du Secrétaire général du ministère de la Culture M. Birane Niang.

Il Poursuit : « Nous demandons à l’Etat plus de considération. Nous manquons de moyens financiers conséquents, d’équipements, de matériels, la retraite de nos artistes n’est pas assurée. 62 membres au début et maintenant nous sommes au nombre de 30. Nous voulons du changement.»

Des plaintes qui ne sont pas tombées dans les oreilles d’un sourd. Car le représentant du Ministre de la Culture, Birane Niang estime que le nécessaire sera fait. « Cet orchestre a fait les beaux jours du Sénégal et partout dans le monde. 36 ans après nous avons décidé de faire un bilan après un diagnostic qui manifestement a révélé  aujourd’hui les multiples problèmes qui l’assaillent. Nous avons décidé maintenant de réunir l’ensemble des parties prenantes pour réfléchir sur le devenir de l’orchestre » souligne M Niang.  Avant de promettre : « Et je pense que nous avons suffisamment de personnes outillées à la matière. Les conclusions qui vont sortir de cet atelier serviront de baromètre au ministre pour solutionner véritablement les problèmes».

Fana CISSE (Baobabafrique)

                     

 

Retour en haut