Menu

Hommage à Randy Weston

Le grand pianiste-compositeur de jazz, Afro-américain, Randy Weston s'en est allé calmement, à son domicile, samedi 1er septembre 2018,  rejoindre ses ancêtres Africains qu'il ne cessait d'invoquer ici-bas. Né en 1926 à Brooklyn aux Etats-Unis d’Amérique d'un père Panaméen d'origine jamaïcaine qui disait à ses enfants qu'ils étaient des Africains, Randy Weston  a très tôt joué du piano et a eu des modèles tels que Count Basie, Art Tatum, Duke Ellington, Nat King Cole et Thelonius Monk. Démobilisé, à son retour de la 2ème Guerre mondiale, il ouvre un restaurant qui est vite fréquenté par les jazzmen. Après avoir lui-même joué dans plusieurs groupes de jazz, il forme des trios et des quartets et sort son premier disque en 1954. Il compose et enregistre plusieurs thèmes devenus des standards comme Little Niles (dédié à son fils), Hy fly, Pam's waltz. Il établit une longue collaboration avec l'arrangeuse Melba Liston. Avec elle et le poète Langston Hughes,  il crée en 1960  Uhuru Afrika qui combine pour la première fois grand orchestre de jazz et rythmes africains. A partir de là, il continue à s'inspirer des rythmes africains comme le montrent les morceaux High life et Niger Mambo. Installé à Tanger en 1967, il y ouvre l'African Rythm Club.  Tanger, il découvre la musique des gnawas qui influenceront des compositions comme Blue Moses et The healers. Les années 70 et 80 sont aussi des années de créations fécondes et en 1992 il enregistre The spirits of our ancesters avec Dizzie Gillespie et Pharoah Sanders. En 1994, son enregistrement avec les maitres gnawas a été un grand succès. de même que l'enregistrement de 2000 intitulé Spirit the power of music.

 En 2013, il forme un duo avec Billy Harper qui donnera The roots of the blues.

En 2016, alors que le magazine Downbeat le recevait dans son Hall of Fame,sa Nubian Suite fut composée avec la  participation d'artistes tels que Salieu Suso, Ayodele Maakheru, Martin Kwaku Obeng, Aampani Cissokho, Lhoussine Bouhamidy (gnawa) jayne Cortez,Min-Xiao Fen et Wayne Chandler.

 La bibliothèque de l'université Harvard compte depuis 2016 une collection Randy Weston. Le 14 juin 2017 le 'Legends of Jazz' Award lui fut décerné.

Ses compositions intègrent des éléments africains à la technique du jazz.

 

 

 

Retour en haut