Menu

Après 9 ans de silence, l’artiste rappeuse Moona revient avec un single intitulé « Qui »

Moonaya, de son vrai Awa Mounaya YANNI, est une artiste-musicienne bénino-sénégalaise évoluant dans le milieu du hip hop depuis plus d’une quinzaine d’années. Absente depuis presque 9 ans, cette fois l’artiste a décidé de refaire surface pour récupérer son public abandonné, après son premier album « mort né » en 2009. 

D’ailleurs une absence que cette ancienne animatrice de la Rts justifie. Ne serait-ce qu’en prenant plus de temps à l’audiovisuel. « J’assume que j’étais absente de la scène musicale. C’est parce que non seulement je suis une femme de média, mais aussi, il faudra que je me nourrisse aussi. Et ma musique n’était pas bénéfique », soutient-elle. 

Mais, cette fois-ci, l’artiste est décidée de compenser cette absence sur la scène musicale, en lançant un produit nouvel de variété purement africaine sur le marché.  « D’abord un single ce vendredi 21 septembre 2018, le mois prochain un "I-pi" de 5 titres et l’album est prévu pour 2019. » 

Ce Single qui sera présenté sous forme d’interrogation s’intitule « Qui », un choix que l’artiste justifie : «  je pense qu’il faut s’interroger dans certaines choses. Et je n’ai forcément pas la meilleure réponse. Et aujourd’hui on peut concevoir une pensée sans penser à la politique dans le quel nos Etats vivent. C’est aussi moi en tant que femme et être humain, les thématiques de l’espoir, de l’amour et du panafricanisme seront au menu », promet l’auteure 

La variété africaine et la world music, tel est l’identité de l’artiste. « Il y’aura des sonorités différentes, de l’Afro beat, du Soul et aussi du Rap à l’ancienne qui est mon identité. Parce que quand on me demande, je réponds tout simplement: « cuz I feel hip hop ! ». 

Comme tout artiste, porteur de voix, Moona n’a pas manqué de faire une lecture sur la situation politique du  Sénégal. « Les politiciens devront revoir leurs promesses qu’ils avaient tenues avant d’être au pouvoir », suggère-t-elle.

Retour en haut