Menu

Arts et Lettres : Les Grands Prix seront remis le 19 décembre 2017

La cérémonie de remise de prix aux lauréats du Grand Prix du président de la République pour les Arts et les Lettres est prévue le 19 décembre 2017 à Dakar.
 
"Le 19 décembre 2017, le président de la République va procéder à la remise des +Grands prix des Arts ", a annoncé le ministre de la Culture, Abdou Latif Coulibaly, lors d’une conférence de presse de lancement de Dak’Art 2018, au Musée des civilisations noires.
 
L’appel à candidature pour "Le Grand Prix du président de la République pour les Arts et les Lettres" a été lancé en novembre 2016. Il a été clôturé le 15 février 2017. 
 
Plusieurs disciplines étaient concernées : les arts visuels, la danse, la musique, la mode et le stylisme, les arts dramatiques, le cinéma et l’audiovisuel, le conte et les disciplines des cultures urbaines. Les différents jurys ont déjà rendu leur résultat. 
 
Cette année, trois Prix seront décernés aux lauréats : deux Grands Prix du président de la République pour les Arts et un Prix d’encouragement. Les lauréats du "Grand Prix du président de la République pour les Arts" reçoivent chacun dix millions de Francs CFA et une distinction. Au même moment, le lauréat du "Prix d’encouragement" reçoit deux millions (2.000.000) de FCFA et une distinction.
 
Les Prix seront remis par le chef de l’Etat, Macky Sall.
 
Initié par l’ancien chef de l’Etat Abdou Diouf (1981-2000), le Grand prix du président de la République pour les Arts et les Lettres vise "à promouvoir le développement des Arts, d’honorer et de récompenser des artistes méritant dans le domaine des Arts". 
 
La dernière cérémonie de remise du Grand prix du président de la République pour les Arts et les Lettres a eu lieu en janvier 2013 avec l’ancien président Abdoulaye Wade.
 
Parmi les grands noms de l’Art et des Lettres qui ont reçu cette récompense, figurent Cheikh Aliou Ndao, Boubacar Boris Diop et Sokhna Benga (écrivains), Serge Corréa et Souleymane Keïta (peintres).

 

FKS/ASB

En savoir plus...

Cinéma: Festival Image et Vie ouvre ses portes

La 17ème édition du Festival de cinéma "Image et Vie" aura lieu du samedi .7 octobre au mercredi 13 octobre 2017 à Dakar et à Saint-Louis du Sénégal, sur le thème : "Cinéma et insertion professionnelle des jeunes".

Treize courts métrages de fiction, un long métrage de fiction, un film d’animation et quatre longs métrages documentaires seront en compétition lors de ce festival.

10 pays seront représentés : l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la France, Madagascar, le Maroc, le Rwanda et le Sénégal.

La Maison de la culture Douta-Seck, à Dakar, l’Institut français de Dakar, le centre culturel "Le Château", à Saint-Louis, et l’Institut français de la même ville, accueilleront les activités du festival.

Selon le communiqué, les participants à ce festival vont tenter de répondre à la question de savoir "comment faire du cinéma et de l’audiovisuel des pourvoyeurs d’emplois stables et rémunérateurs pour les jeunes".

Les prix du meilleur film documentaire, du meilleur court métrage de fiction, du meilleur comédien dans une œuvre de fiction et le prix spécial "Image et Vie" seront décernés à la fin du festival.

Cette manifestation contribue "à la vulgarisation et à la promotion du cinéma et de l’audiovisuel du Sénégal, de l’Afrique et des autres peuples du monde", explique le communiqué.

Le Festival de cinéma "Image et Vie" est une contribution "à l’illustration, par l’image, de la culture, du patrimoine matériel, immatériel et des traditions positives des peuples".

Le communiqué ajoute que cette manifestation "offre des espaces de rencontres et d’échanges entre les créateurs et le public".

En savoir plus...

Omzo Dollar en concert le 14 octobre 2017

Le concert de Omzo Dollar est prévu le samedi 14 octobre 2017 au Monument de la Renaissance africaine. Omzo Dollar promet aux spectateurs et autres férus du rap, un show exceptionnel.  Qui est Omzo ? De son vrai nom Omar Marafa, il est né le 5 Aout 1989. Il a débuté sa carrière sur les bancs du collège Yalla Suur Enn en 2006. Il forme avec ses amis, le groupe Capsi Block qui laisse une empreinte dans le hip hop sénégalais. Le groupe disparait car chaque membre est parti de son côté. OMZO entame alors une carrière solo en 2009 avec la sortie de son premier single « So amdara », puis « fresh » en 2010. En 2011, OMZO rejoint le label BUZZ LAB avec lequel il sort son premier mixtape « Pour Mouy Clair » dès lors, il se retrouve sur le devant de la scène hip hop sénégalaise. En 2015, OMZO se retire du milieu pour des raisons personnelles. En 2016, il décide de marquer son retour avec son clip « Buur » qui atteint près de 300 000 vues sur You tube. Ensuite, il lance son mixtape « Deugeuntane » de 18 titres en septembre 2016. Plus de trois mois après, le Grand Théâtre l’accueille le 30 décembre 2016 pour un spectacle « Come back show » qui connaîtra un succès. En février 2017, sa carrière prend un nouveau tournant, signant ainsi avec la maison de disques KEYZIT SENEGAL.  Il  rejoint d’autres grands artistes comme Sidiki Diabaté ou Floby.

Baobabafrique

 

 

En savoir plus...

Village des Arts : Ibrahima Kébé expose pour se soigner

Le talentueux peintre Ibrahima Kébé expose ses fraiches œuvres à la galerie Léopold Sédar Senghor du Village des arts. Le vernissage de l’expo aura lieu le jeudi 5 octobre 2017 à 18 heures en présence de l’ambassadeur de Belgique au Sénégal, Son Excellence Philippe Colyn et aussi d’autres personnalités et des amateurs du beau. L’exposition se poursuit jusqu’au 5 novembre 2017.

L’artiste Ibrahima Kébé a vu le jour le 2 octobre 1955 à Kaolack. Actuellement, ce résidant au village des arts de Dakar, assure ses créations. Peintre du quotidien, il réalise des instantanés de vie de la société sénégalaise. Ses personnages aux couleurs vives et vibrantes sont disposés en larges aplats cernés de noir fixant les attitudes sur des fonds pastels et aquilins. L’humain est le sujet principal des œuvres d’Ibrahima : famille, amis, lutteurs, jeux d’enfants ou « couples heureux », animaux. Les personnages surgissent, se détachent sur un fond invariablement neutre.
Ibrahima travaille à la peinture acrylique sur toile ou sur papier.  Kebe souffre de diabète dont la conséquence est l’extrême hygiène de vie, donc de régime alimentaire et aussi la contrainte de l'insuline. Cette maladie lui a amputé  une partie de son pied et jusqu'au niveau du genou.

Kebe est un artiste qui  a toujours revendiqué son travail comme libre et indépendant. Son art lui suffit pour vivre, se soigner, construire sa famille. Kebe a besoin de nous tous pour vendre ses toiles et se soigner: collectionneurs,  amateurs d'art, entrepreneurs, banquiers, opérateurs culturels, galeristes, commissaires d’expo, journalistes entre autres .

Alassane CISSE (www.baobabafrique.com)

 

 

En savoir plus...

Sicap-Liberté : Vers la professionnalisation des acteurs culturels

La Commune de Sicap-Liberté en partenariat avec le Ministère de la Culture et l’association Africart, les Arts en Palabre, organise une importante formation professionnelle au profit des acteurs du secteur de la culture. La formation pratique et théorique débutera le 2 octobre 2017 dans l'Espace Culturel Keur Meissa à liberté 6 extension. Et ce, pendant un mois. Ainsi, la commune de Sicap-Liberté dirigée par le député-maire  Santi-Sène Hagne s'engage dans la formation de ses acteurs culturels : Managers, Artistes- chanteurs, Musiciens. En plus de la formation, cette initiative a pour objectif d’accompagner des managers culturels vers la création d'entreprises créatives et aussi la professionnalisation des artistes - musiciens. Pour ce faire, la commune compte également développer  le tourisme culturel en créant notamment  le Festival : Libert'art.

La formation qui sera assurée par des experts dans les différents domaines culturels, sera pilotée par l’auteur-compositeur, entrepreneur culturel, Meissa Mbaye, par ailleurs Président de l’association Africart les Arts en Palabre, reconnue comme structure de formation dans le secteur culturel (10 ème Fond européen de développement Fed)

 

 

Info : 77 706 06 97

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

En savoir plus...

Spectacles : Khady Mboup à Jet Café et Blu Saxo

Khady Mboup, la reine du ngoyane se produit chaque jeudi à minuit au Blu Saxo à Ouest-Foire et chaque dimanche à minuit à Jet Café au Nord Foire, près de la Sde. Les envolées lyriques de Khady Mboup font fureur La voix du ndoukoumane soutenue par les notes entraînantes du xalam de Ibrahima Samb Dialy et enveloppées par les rythmes des percussions, de la calebasse, fait bouger son public. Khady et son groupe musical, le Ngoyane plus s’illustrent dans le paysage musical du Sénégal.  La native de Kathiote à Nganda dans la région de Kaffrine, créative, entreprenante et dynamique force le respect et l’estime des professionnels du show-business.  

Alassane CISSE

 

 

En savoir plus...

Youssou Ndour distingué au Japon

Le chanteur Youssou Ndour est le lauréat 2017 du Praemium Imperial, l'équivalent japonais du Nobel des arts. L'annonce a été faite ce mardi 12 septembre 2017 à New York en présence du leader du Super Étoile. Une prestigieuse distinction bien méritée par cet artiste créatif, productif et pétri de talents.

La cérémonie de remise du Prix est prévue le 18 octobre prochain à Tokyo, au Japon. Youssou Ndour recevra sa distinction des mains du Prince Hitachi, frère cadet de l'empereur du Japon.

Le Praemium Imperial est attribué depuis 1989. Selon Wikipedia, il récompense chaque année des artistes à l'œuvre accomplie dans les domaines de la peinture, de la sculpture, de l'architecture, de la musique, du théâtre et ou du cinéma.

Source Baobabafrique

En savoir plus...

Sortie de "La cavalière" de Malado Woury Kâ

"La cavalière" tel est le titre de l'ouvrage de la jeune étudiante en communication, Malado Woury Kâ dont la sortie offielle est prévue ce samedi 9 septembre 2017 à 16 heures au siège des éditions Harmattan Sénégal. Ce recueil de poèmes a décroché le Prix Aminata Sow Fall pour la créativité lors de la Foire internationale du livre et du matériel didactique FILDAK 2015

A Cissé

En savoir plus...

Musique : Sang bi en concert le 15 septembre 2017

En collaboration avec Music in Africa, Sang bi et son groupe musical se produisent ce vendredi 15 septembre 2017 au Goethe-Institut de Dakar

Sangue Bi, de son vrai nom Matar Sow est sans nul doute une des plus belles voix du Sénégal. Il fait partie des pionniers de la Musique HIP HOP à Dakar. Dans les années 1990, Sangue Bi pose sa belle voix, sur de nombreux albums qui sortent au Sénégal, presque tous les morceaux auxquels il participe deviennent des hits.
Son single « Love so nice »  inonde les ondes et ravis ses fans, Sangue Bi enchaîne les concerts et les festivals puis entre en studio, sous la Direction artistique de Soundjata du mythique crew V.I.B.
Dans la plus pure tradition reggae, sa musique est composée d’une belle explosion de riddims, de vibes et d'émotions. Sa voix chaleureuse en fait l'un des artistes les plus prometteurs de la scène reggae sénégalaise.
Très attendu l'album de Sangue Bi devrait marquer un tournant majeur pour cet artiste.

 

En savoir plus...

8èmes Jeux de la francophonie: le sculpteur Balla Ndao en pôle position

  • Publié dans afrique

 Le directeur de la Francophonie du Sénégal, Maguèye Touré, espère que les 25 artistes sénégalais en lice pour la 8ème édition des Jeux de la Francophonie d’Abidjan (21-30 juillet) "seront à la hauteur" pour remporter des prix.

"On est ambitieux et il faut l’être, les choses ne sont pas faciles ! Il y a beaucoup de pays qui sont présents, et ils veulent la même chose que nous. On s’est préparé en conséquence et on espère que, cette année, nos artistes seront à la hauteur", a-t-il dit.

Le directeur de la Francophonie, qui conduit la délégation culturelle sénégalaise, participait jeudi, 20 juillet 2017, à la réunion technique du Comité national des jeux de la Francophonie (CNJF), tenue au Palais de la culture Bernard Dadié de Treichville (Abidjan).

Le Sénégal n’a pas remporté de prix aux Jeux de la Francophonie depuis plusieurs éditions.

La dernière lauréate sénégalaise était l’écrivaine Nafissatou Dia Diouf, qui avait obtenu la mention spéciale du jury pour la littérature en 2005, au Niger.

M. Touré a relevé auprès du CNJF quelques difficultés techniques rencontrées par les artistes sénégalais depuis leur arrivée dans la capitale ivoirienne, notamment la non disponibilité des salles de répétition au niveau du village "Akwaba".

"Nous sommes arrivés mardi 18 juillet, merci pour l’accueil. Concernant les répétitions, certaines salles n’ont pas de tapis, d’autres sont occupées par des bagages, nous voulons savoir si les dispositions sont prises pour la disponibilité des salles de répétition au niveau du village", a-t-il demandé aux responsables ivoiriens.

Pour le directeur du Comité international des jeux de la Francophonie, Mahaman Lawan Seriba, "les responsables vont remédier à cette [situation]".

Le Sénégal est représenté dans onze disciplines artistiques sur les douze épreuves en compétition.

Il s’agit de la peinture avec le plasticien Mbaye Babacar Diouf, de la chanson avec la rappeuse Moona, du conte avec Mame Fara Ndiaye, de la littérature avec Mohamed Mbougar Sarr, de la jonglerie avec Moctar Ndiaye Dicko, de la danse hip-hop avec la compagnie "Crazy éléments", constituée de cinq danseurs.

Il y a aussi la sculpture avec Balla Ndao, la création pour le développement durable avec Malick Faye, la danse de création avec Mouhamadou Moustapha Diop, la photographie avec Ndèye Fatou Thiam, la danse chorégraphique avec la compagnie "Pasytef". Le sculpteur Balla Ndao présente ses nouvelles créations qui sont de belle facture.

Les compétitions culturelles démarrent ce samedi 22 juillet 2017sur quatre sites : Bibliothèque nationale et Musée des civilisations, l’Institut français, le Palais de la culture et le Canal aux bois.

L’ouverture officielle des 8èmes Jeux de la Francophonie est prévue le vendredi 21 juillet 2017 à partir de 12 heures au stade Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, avec de nombreux chefs d’Etat invités du président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara.

Aps

 

 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS