Menu

Profession: Lutteur

Vendredi, je suis passé devant une école publique sénégalaise, à une vingtaine de métres, j'ai aperçu un groupe d'élèves qui étaient hyperexcités,  j'ai remarqué qu'ils faisaient un petit cercle autour de deux autres élèves aux prises, en m'approchant du groupe pour tenter de les séparer pensant à une rixe; j'ai vu l'un des protagonistes soulévait son vis à vis et d'un mouvement de rotation du hanche, il le fît basculer et le plaqua  sur le sol, puis il se réleva sous les cris des autres jeunes spectateurs, qui n'arrêtaient de scander son nom et  son surnom.

Ils étaient tellement hystériques, aprés s'être ruer sur le "vainqueur" il lui avait donné LE  surnom d'un lutteur de l'aréne Sénégalaise, dont je me garderai de citer le nom. "L'élève lutteur", haut comme trois pommes, agrémentait ses amis de quelque pas de danses en tourbillonnant en mimant de "s'auto-égorger" par la nuque. J'en ai étais carrément abasourdi, je me suis dit "mon Dieu, le Sénégal en était arrivé là". D'un jeux qui se pratiquait après les récoltes, si la saison des pluies avait tenu toutes ses promesses, on en été arrivé à un "effroyable" escroquerie politique, une profannation de l'avenir des générations futures.  Les jeunes hommes dopés aux stéroïdes,qui sont exposés à outrance par les pseudos - télévisions sénégalaises, ont éhontément participés à la culture de la médiocrité et de la vilennie, au détriment de nos valeurs et coutumes ancestrales. Des "sportifs" qui, sans s'en rendre compte ont été abusés par les politiques désastreuses qu'à connu le Sénégal ces 20 dernières années, la légitimation d'une forfaiture qui n'apprend rien de positif à notre jeunesse. Les lutteurs sénégalais, comme des gladiateurs de l'ex empire, sont les dindons d'une farce qui est servi journalièrement au peuple. Un paradoxe pour un pays si pauvre qui, au lieu de s'atteller à régler les questions essentielles d'existence de sa population; passe son temps aux jeux, à une perte de temps incommensurable pendant que les autres pays vont à l'essentiel. Des centaines de millions sont engloutis dans une "Drogue Nationale" et nul n'en réchappera, les cahiers d'écoliers, les débats, les émissions, les rencontre signatures etc sont une incitation à la violence, à la barbarie. LA plus grande castatrophe humaine dans ce pays c'est que cette frange si sensible que constitue les trés jeunes élèves sont aujourd'hui obnibulés par "les lutteurs" qui sont caractérisés par une incorrection  totale (habillement, coiffure, insultes etc....), et un manque de dignité caractérisée (Nguimb, torse nue etc....). Mais la plus grande détresse que j'ai c'est de voir des cahiers, des sacs, des tee shirt  de nos écoliers,  avec l'effigie des ces "contre- valeurs"; Pourtant, les parents savent que sur 100 lutteurs les 80 ont eu mailles à partir avec la justice, ou sont cités dans des cas d'agressions ou de violence; sinon même des agresseurs notoires. Les animateurs télés, sont tous des "à la solde de...", je ne supporte pas les "pseudo-experts" qui nous tympanisent à longueur de journée sur la capcité d'un tel ou les exploits d'un autre; les signatures de contrat, qui ne sont que des vitrines pour attirer les publicitaires, sont un appel à la violence et à la haine entre deux camps, quartiers, villes, villages ou même ethnies; Pour parler des promoteurs, ils se disent des travailleurs, mais au fond, ce sont tous des escrocs des profitards, des voleurs et des parvenus, car aucun homme sensé n'ira mettre des centaines de millions pour perdre ses sous, et puis pourquoi l'état ne légifére pas ce secteur? Les publicitaires sont les plus grands fossoyeurs du pays, au lieu de parrainer des étudiants en leur octroyant de stickets de restau, des subventions de transport,; ou bien de subventionner des hôpitaux, des orphelinats, des daaras modernes, les populations inondées, même des prisons etc... ils se foclisent sur les 3heures de direct d'une "Connerie Nationale" qui fait notre risée partout dans le monde. les ambassades, accordent plus facilement des visas à ses "gladiateurs" ses "bêtes de foires pour colons", qu'aux intellectuels, élèves, étudiants et dés fois même Professeur d'université; cela fait vraiement pitié de voir que "Cette Idiotie Nationale" parrainnée par un Organisme où perdure les mêmes vieux qui ne passeront jamais le témoin depuis 1986  et qui sont devenus très riches,  c'est vraiement une honte une "promotion de contre valeurs". Mais au fond les Ambassades représentent des peuples qui ont toujours été violents, et qui n'ont besoin des Africains, qu'ils acceptent avec fierté, que pour amuser la Galérie avec leurs perpétuelles âneries de "Mbeurs".... C'est dommage et cela fait pitié de voir ce pays promouvoir la médiocrité.  
Mais que dire on est au Sénégal, ce cher pays, où rien n'est normal ...  

Zebulba  Citoyen d'Afrique

Retour en haut